Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le contrôle du trafic aérien, défi et aubaine pour les industriels

Le Parisien13/12/2013 à 08:49

Le contrôle du trafic aérien, défi et aubaine pour les industriels

Le trafic aérien ne cesse d'augmenter, et avec lui les besoins de systèmes et équipements de contrôle pour gérer décollages, atterrissages, éviter les attentes et les collisions : un défi et un relais de croissance pour l'industrie.Plusieurs grands groupes d'électronique se disputent ce marché. En tête, le français Thales qui a annoncé mercredi un contrat pour moderniser le contrôle de l'espace aérien irakien. La commande consolide sa présence au Moyen-Orient, de l'Egypte jusqu'au Pakistan, et sa domination mondiale.L'américain Raytheon n'est pas loin derrière, fort d'une solide implantation aux Etats-Unis, le premier marché du monde. Lockheed Martin, autre américain, l'italien Selex (groupe Finmeccanica) et l'espagnol Indra offrent aussi toute la palette des produits: systèmes de surveillance, de communications et d'aide à la navigation.La gestion du trafic aérien (ou ATM dans le jargon du secteur, pour air traffic management), a généré un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars de septembre 2012 à août 2013, selon l'estimation des consultants d'IHS Jane's. Comparés aux 4,5 milliards engrangés sur la même période un an plus tôt, c'est une progression de 11%."Nos chiffres montrent une augmentation des achats en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient, alors que les pays occidentaux ressentent toujours les effets du ralentissement économique", dit Ben Vogel, rédacteur de l'Airport Review d'IHS Jane's."La région Asie Pacifique est probablement un des marchés qui se développent le plus vite, ajoute Robert Meyer, directeur de l'ATM chez Raytheon. De très nombreuses agences nationales de l'aviation civile y cherchent à moderniser leur équipement".Dans un trafic aérien mondial qui augmente en moyenne de 5% par an, l'Asie Pacifique connaît la plus forte croissance. L'Association internationale du transport aérien y attend 300 millions de passagers de plus d'ici 5 ans. D'après Jean-Marc Alias, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.