1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Le conte est un moment de l'aventure humaine »
Le Point14/08/2019 à 07:40

« La parole est comme une flèche, elle ne revient jamais en arrière », s'amuse Abdon Fortuné Koumha Kaf devant le public conquis d'Africajarc, festival dédié aux cultures africaines. À l'ombre du soleil de plomb qui s'abat sur ce petit village du sud de la France, le conteur né à Pointe-Noire, en République du Congo, ponctue son intervention de proverbes. Ces petites sentences imagées sont reconnues pour faire partie intégrante de la littérature orale africaine. Mais derrière l'apparente ironie de la formule se cache un message plus philosophique. « La parole permet de préserver notre humanité », complète avec sagesse l'écrivain et anthropologue français Roland Colin, venu lui aussi s'exprimer lors de la conférence dédiée à la place du conte en Afrique. Cet ancien élève de Léopold Sédar Senghor ? à l'École nationale de la France d'outre-mer ? a effectué un long travail de collecte de contes sous la direction de l'ancien homme d'État sénégalais pour témoigner de l'importance de l'oralité en Afrique (Contes noirs de l'Ouest africain : témoin majeur d'un humanisme, 1957. Réédité en 2005, Présence africaine).Lire aussi Restitution culturelle : « Il n'y a pas que les biens, il y a aussi les traditions orales africaines »Miroir de la sociétéLe conte parle avant tout de l'homme, tiennent à souligner de concert les deux intervenants. Il a dans les sociétés plus anciennes, en Afrique comme ailleurs, plusieurs fonctions...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer