Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Conseil de l'Europe critique la loi ukrainienne de lustration

Reuters 12/12/2014 à 13:54

STRASBOURG, 12 décembre (Reuters) - La Commission de Venise, un organe consultatif du Conseil de l'Europe, a adopté vendredi un avis sévère sur la loi de "lustration" ukrainienne censée épurer l'administration de ses éléments dangereux pour la démocratie. La portée temporelle de cette loi, qui prend en considération les actes commis depuis la période communiste jusqu'à la révolution qui a renversé le président pro-russe Viktor Ianoukovitch, est jugée disproportionnée par ce collège de juristes issus des 47 Etats membres et de 13 autres Etats. "Appliquer des mesures de lustration à la période soviétique si longtemps après la fin de ce régime demanderait des arguments convaincants prouvant que les anciens communistes constituent encore un danger pour la démocratie", affirment-ils dans leurs conclusions. Sa mise en œuvre à l'égard des fonctionnaires et élus ayant servi Viktor Ianoukovitch pose également problème, ajoutent-ils en rappelant le caractère démocratique de son élection, en février 2010, et le fait que son pouvoir n'a jamais été absolu sur la société et l'administration. Mettre en œuvre les mesures de lustration pour les quatre ans de sa présidence "conduirait in fine à s'interroger sur le fonctionnement actuel du cadre constitutionnel et législatif en tant qu'Etat démocratique", dit la Commission de Venise. Nombre des fonctionnaires en poste sous Viktor Ianoukovitch l'étaient déjà avant lui, de même que certaines dérives attribuées à son régime, telle que la corruption. L'avis, qui a été adopté dans la cité des Doges, critique également les critères trop vagues fixés par la loi pour interdire une fonction à certaines personnes, ainsi que le trop grand nombre de postes concernés. "Selon nos calculs, un million de fonctionnaires de toutes catégories sont concernés par cette loi, y compris l'ensemble des cabinets ministériels, le ministère de l'Intérieur, les services de renseignement, le parquet", avait dit le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, le 17 septembre dernier, au lendemain du vote de la loi. Alors que la loi de lustration était entrée en vigueur le 16 octobre, le ministère de la Justice publiait douze jours plus tard une liste de 200 personnes démises de leurs fonctions en vertu des nouvelles règles. Demandé en urgence le 3 octobre par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, l'avis de la Commission de Venise n'est toutefois qu'intérimaire. Les constitutionnalistes se rendront en Ukraine début 2015 pour des discussions avec les autorités qui se sont déclarées prêtes à amender la loi. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.