1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Conseil d'Etat rejette un recours sur les donneurs LGBT

Reuters28/12/2017 à 16:24

LE CONSEIL D'ETAT REJETTE UN RECOURS SUR LES DONNEURS LGBT

PARIS (Reuters) - Le Conseil d'Etat a rejeté jeudi le recours déposé par des associations contre les critères de sélection des donneurs de sang, qui excluent les hommes ayant eu des rapports homosexuels dans l'année.

En juillet 2016, Marisol Touraine, alors ministre de la Santé, avait ouvert le don du sang aux hommes homosexuels tout en imposant une abstinence de douze mois aux donneurs.

Le fait d'avoir eu des relations homosexuelles représentait auparavant une contre-indication permanente pour les hommes, en vertu d'une législation instaurée au début des années 1980 afin de contrôler les risques de contamination par le virus du sida.

Après avoir demandé en vain l'abrogation de cette restriction au ministère, quatre associations, Mousse, Stop Homophobie, Comité Idaho France et Elus locaux contre le sida, ont déposé un recours devant le Conseil d'Etat, recours rejeté jeudi par la cour suprême administrative.

"Le Conseil d'Etat confirme ainsi qu'une sélection des donneurs est possible, à condition toutefois que cette sélection soit effectuée en fonction de critères objectifs liés à l'exposition au risque des donneurs pour éviter des discriminations à l'encontre de certains candidats au don", explique le Conseil dans sa décision.

"Il existe une période pendant laquelle une personne peut avoir été contaminée par le VIH sans que le virus puisse être détecté, même par les tests de dépistage les plus efficaces", note-t-il en outre en citant les travaux de l'Institut de veille sanitaire.

En dépit de ce rejet, une évolution ultérieure des conditions du don du sang n'est cependant pas exclue : "Les nouvelles conditions de don de sang permettront aux autorités sanitaires de disposer d'éléments d'appréciation supplémentaires dans la perspective d'une possible évolution des critères de sélection", souligne le Conseil d'Etat.

(Julie Carriat, édité par Sophie Louet)

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • NociSk
    29 décembre16:30

    Exact Berg, primat non nocere

    Signaler un abus

  • Berg690
    28 décembre19:17

    faites_c, le premier principe en médecine: tu ne nuira pas.....

    Signaler un abus

  • mlaure13
    28 décembre17:54

    N'était ce pas dans les vieux pots qu'on faisait la meilleur soupe ?...;-)))

    Signaler un abus

  • ddt15
    28 décembre17:53

    le bresil donne une partie de son sang pour que soit extrait un certain nombre de produit comme le facteur 8, mais le sang est de tellement mauvaise qualite que le cnts ne peut fournir les quantites prevus par contrat

    Signaler un abus

  • adnstep
    28 décembre17:37

    @ddt15 : donc le sang des homos français va repartir dans le Tiers-Monde ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.