Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Conseil constitutionnel valide la carte de France à 13 régions

Reuters15/01/2015 à 18:13

UNE NOUVELLE CARTE DES RÉGIONS POUR LA FRANCE

PARIS (Reuters) - Le Conseil constitutionnel, saisi par l'opposition de droite, a validé jeudi la loi de réforme territoriale qui réduit de 22 à 13 le nombre de régions métropolitaines.

"Le Conseil constitutionnel a jugé que la loi n'a pas été adoptée selon une procédure contraire à la Constitution", déclarent les "Sages" dans un communiqué.

Les groupes UMP de l'Assemblée et du Sénat avaient saisi le Conseil constitutionnel en s'appuyant sur les dispositions de la Constitution et de la Charte européenne disant qu'on ne peut modifier le contour d'une collectivité territoriale sans l'avoir préalablement consultée.

Le Conseil constitutionnel a écarté tous les griefs avancés par l'opposition et a simplement censuré une mesure de l'article 10 relative à l'utilisation des indemnités et avantages mis à disposition des parlementaires pour couvrir les frais liés à l'exercice de leur mission.

L'Assemblée nationale, qui a le dernier mot en matière législative, a procédé le 17 décembre à la lecture définitive de cette réforme voulue par François Hollande.

Le Sénat, qui a basculé à droite fin septembre, préférait une carte à 15 régions alors que l'Assemblée l'a fixée à 13.

Le texte final regroupe l'Alsace, que le Sénat souhaitait laisser autonome, avec la Champagne-Ardenne et la Lorraine, et fusionne les régions Languedoc-Rousillon et Midi-Pyrénées, que le Sénat souhaitait maintenir séparées.

Les parlementaires UMP alsaciens, hostiles à une fusion avec les deux régions voisines, ont toutefois obtenu, par amendement PS, que Strasbourg soit le chef-lieu de la nouvelle région.

Le texte prévoit qu'un département puisse quitter une région pour en rejoindre une autre, sous conditions, et fixe les élections départementales à mars 2015 et régionales à décembre.

Le Sénat examine actuellement en première lecture le projet de loi sur la Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), qui complètera le texte déjà voté avec le volet des compétences, dont certaines seront transférées.

L'Assemblée l'examinera en février. Son examen en première lecture par les deux assemblées devrait être achevé avant les élections départementales des 22 et 29 mars.

(Emile Picy, édité par Grégory Blachier)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8252219
    15 janvier17:52

    Cela va-t-il faire des économies ou son contraire-?-

    Signaler un abus

  • M8252219
    15 janvier17:51

    Mettre en place la TVA Sociale,tous les français et d'autres bénéficient du système français tous doivent participer à son financement.RÉDUIRE de moitié le nombre des parlementaires plafonner et fiscaliser tous leurs revenus indemnités et avantages.Supprimer le sénat.Supprimer les régimes spéciaux.Réduire drastiquement le nombres d'administratifs dans la fonction publique.Durée du travail 39 h pour tous.Retraite tous à 65 ans à calcul identique. Délai de carence tous 3 jrs en arrêt maladie

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.