Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Congrès colombien ratifie l'accord de paix avec les Farc

Reuters01/12/2016 à 04:30
    par Helen Murphy 
    BOGOTA, 1er décembre (Reuters) - Le Congrès colombien a 
approuvé mercredi soir la nouvelle version de l'accord de paix 
conclu avec les rebelles des Farc, destiné à mettre fin à un 
conflit civil vieux de 52 ans. 
    L'accord a été voté par la chambre basse par 130 voix pour 
et aucune contre. Le Sénat l'avait ratifié la veille par 75 voix 
pour et aucune contre. 
    Dans les deux cas, les parlementaires emmenés par l'ancien 
président conservateur Alvaro Uribe ont quitté la séance juste 
avant le vote pour protester contre le contenu de l'accord jugé 
trop clément avec les anciens rebelles. 
    Cette ratification déclenche un compte à rebours de six mois 
pendant lesquels les 7.000 rebelles toujours en activité devront 
déposer les armes et pourront former un parti politique. 
    Le président Juan Manuel Santos et le chef rebelle Rodrigo 
Londono ont signé ce nouvel accord de paix jeudi dernier. Le 
texte a été amendé à la suite du rejet de la première version 
par une étroite majorité de Colombiens lors d'un référendum le 2 
octobre. 
    Juan Manuel Santos, récompensé du prix Nobel de la paix 2016 
pour ses efforts visant à mettre fin au conflit, veut une mise 
en oeuvre rapide de cet accord afin d'éviter une rupture du 
fragile cessez-le-feu mis en place parallèlement aux 
négociations. 
    Le gouvernement assure que la nouvelle mouture de l'accord 
tient compte de l'essentiel des propositions avancées par la 
partie de la population qui a voté "non" lors du référendum. 
Elle maintient toutefois en l'état deux dispositions contestées 
qui permettent aux rebelles de pouvoir exercer des fonctions 
publiques et d'échapper à la prison pour des crimes commis dans 
le cadre de leur insurrection. 
    Le statu quo sur ces deux points a provoqué la colère du 
camp conservateur, furieux en outre que Juan Manuel Santos ait 
décidé de faire ratifier l'accord par le Congrès et non via un 
nouveau référendum. 
    L'accord est le fruit de quatre années de négociations à La 
Havane entre le gouvernement colombien et les Forces armées 
révolutionnaires de Colombie, une guérilla marxiste en lutte 
contre le pouvoir central depuis 1964. Le conflit a fait plus de 
220.000 morts et des millions de déplacés. 
 
 (Jean-Stéphane Brosse, Eric Faye et Bertrand Boucey pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.