1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le commerce mondial devrait se contracter de 0,8% en 2019 (baromètre Coface)
AFP17/10/2019 à 17:37

Le commerce mondial devrait se contracter de 0,8% en volume en 2019 en raison d'incertitudes politiques et de tensions commerciales, selon le baromètre de l'assureur-crédit Coface publié jeudi.

Cette prévision, basée notamment sur les cours du pétrole, la confiance des entreprises américaines, les exportations coréennes et le coût du transport maritime, est nettement plus pessimiste que celle publiée mardi par le Fonds monétaire international, qui table sur 1,1% de croissance du commerce mondial cette année.

L'an prochain, même si les tensions sino-américaines ne s'envenimaient pas davantage et qu'une trêve s'installait entre les deux premières économies de la planète, "on va rester avec cette épée de Damoclès, ce qui joue négativement sur la confiance des entreprises ", estime l'économiste en chef de la Coface, Julien Marcilly.

"Désormais, outre les entreprises européennes et asiatiques, les entreprises américaines s'inquiètent aussi ouvertement de la rhétorique protectionniste du président Donald Trump", selon le baromètre trimestriel publié par l'assureur-crédit.

Il n'y voit toutefois pas "le signe avant-coureur d'une récession profonde comme en 2009" mais prévoit "une transmission progressive et partielle de la récession industrielle vers les services et un ralentissement marqué de la croissance en 2020 dans les principales économies avancées".

La Coface a réévalué son risque pays pour Hong-Kong, en raison de la guerre commerciale, de l'affaiblissement de la demande intérieure et des secteurs du commerce de détail, des services et des transports, "touchés par les protestations qui ont débuté en juin 2019 et qui ne semblent pas s'atténuer".

Au niveau sectoriel, le risque associé aux technologies de l'information et de la communication (TIC) en Corée du Sud passe de moyen à élevé à cause d'"une demande plus faible de la Chine à mesure que le pays s'efforce d'atteindre ses objectifs d'autosuffisance dans le secteur".

Le risque pour la chimie en Allemagne a également été revu de moyen à élevé en raison de l'exposition de ce secteur à celui de l'automobile pour lequel la Coface "ne voit pas de signes de reprise", ainsi qu'à une demande étrangère "faible".

boc/ak/eb

Valeurs associées

Euronext Paris -0.29%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer