Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le commanditaire présumé d'un triple meurtre écroué à Marseille

Reuters22/09/2012 à 23:07

LE COMMANDITAIRE PRÉSUMÉ D'UN TRIPLE MEURTRE ÉCROUÉ À MARSEILLE

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Le commanditaire présumé d'un triple homicide, perpétré en décembre dernier en relation avec le trafic de drogue à Marseille, a été mis en examen et écroué, a-t-on appris samedi de source policière.

Agé de 22 ans, il a été mis en examen pour "complicité de meurtres en bande organisée", encourt la réclusion à perpétuité et a été écroué à la prison de Luynes, dans les Bouches-du-Rhône.

La justice le soupçonne d'avoir commandité l'exécution de trois hommes, dont les corps avaient été retrouvés, le jour de Noël dernier, carbonisés à l'intérieur d'une voiture abandonnée aux Pennes-Mirabeau, une commune proche de Marseille.

Le contrôle pour le trafic de cannabis aux Micocouliers, une cité sensible des quartiers nord de la cité phocéenne, serait directement à l'origine de ce règlement de comptes.

Le suspect écroué avait lui-même été victime d'une tentative d'assassinat en septembre 2011. Touché par trois balles, il avait survécu et aurait ensuite organisé de sanglantes représailles à l'encontre de ceux qui l'avaient supplanté à la tête du trafic de drogue marseillais.

En 2011, une vingtaine de règlements de comptes ont été recensés dans le département, faisant 16 morts, dont 15 à Marseille. La grande majorité est liée au trafic de drogue dans les cités dites sensibles de la ville.

Depuis le début de l'année 2012, on a déjà dénombré 20 tués dans les Bouches-du-Rhône.

Manuel Valls a rappelé, lors de son déplacement vendredi à Marseille, la volonté de l'Etat de mettre un terme à la violence dans la deuxième ville de France.

"Il s'agit ici de lutter contre les criminalités, le néo-banditisme, ses trafics de drogue et d'armes qui visent à s'approprier le marché de la drogue et un certain nombre de territoires. Il s'agit aussi de lutter contre tous les effets d'un trafic qui génère beaucoup d'argent", a dit le ministre de l'Intérieur.

Dans le cadre du plan gouvernemental destiné à enrayer la violence qui sévit dans la ville depuis plusieurs années, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé ce mois-ci l'envoi en renfort de 205 policiers et gendarmes ainsi que la création de deux zones de sécurité prioritaire (ZSP) dans les quartiers du nord et du sud de Marseille.

Edité par Julien Dury


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.