Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le clonage des cacaoyers tourne au cauchemar en Indonésie

Commodesk 25/10/2012 à 19:01

Commodesk - Les producteurs de cacao indonésiens ont adopté en 2009 un type d'arbre cloné choisi pour quadrupler les rendements, dans le cadre d'un ambitieux programme triennal doté de 350 millions de dollars. L'objectif était de limiter l'impact des maladies, qui font perdre avec les insectes la moitié du cacao indonésien produit chaque année. De plus, les arbres sélectionnés donnent des fruits en trois ans, contre quatre habituellement.

A l'arrivée, les cacaoculteurs indonésiens se retrouvent avec des cacaoyers dont les branches plient sous le poids des cabosses, quand les arbres ne s'effondrent pas faute de racines profondes. Si les fèves sont abondantes, elles sont en revanche ridiculement petites, comme des cacahouètes grillées, d'après les témoignages des producteurs (160 fèves par 100 g). Elles ne sont donc pas recevables pour les chocolatiers internationaux qui ont des critères de criblage supérieurs. A titre de comparaison, les acheteurs internationaux en Côte d'Ivoire n'acceptent pas plus de 140 fèves par 100 grammes.

A Sulawesi, centre de cette campagne de régénération du verger cacaoyer, l'objectif était de produire 600.000 tonnes d'ici à 2015 pour répondre à la demande mondiale. Le programme allait de pair avec la volonté du gouvernement et d'Askindo, l'association locale de producteurs de cacao, de transformer sur place la plus grande part de la récolte.

D'après l'Institut indonésien de recherche sur le café et le cacao, 74 millions de ces plants mirifiques ont été distribués pour renouveler 100.000 hectares, soit 10% du verger.

En Indonésie, le rendement moyen d'une plantation de cacaoyer est de 700 kilo par hectare et par an, selon Askindo, alors que des plantations pilotes peuvent atteindre 3.500 kilos par hectare.

Valeurs associées

+1.05%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.