1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le chef de la police de Chicago congédié après une bavure
Reuters01/12/2015 à 20:41

    CHICAGO, Illinois, 1er décembre (Reuters) - Le chef de la 
police de Chicago a été congédié mardi, une semaine après la 
diffusion d'une vidéo montrant la mort d'un jeune adolescent 
noir sous les balles d'un policier blanc, qui a été inculpé pour 
assassinat.  
    Le maire de la ville, Rahm Emanuel, a convoqué la presse 
pour annoncer le limogeage de Garry McCarthy et la création d'un 
groupe de travail chargé d'examiner le travail et la formation 
des forces de l'ordre.  
    Laquan McDonald, 17 ans, a été tué de 16 balles tirées par 
le policier Jason Van Dyke le 20 octobre 2014 au milieu d'une 
rue de Chicago. L'agent, âgé de 37 ans, a été inculpé mardi 
dernier de meurtre avec préméditation. Il a été relâché lundi en 
échange du versement d'une caution de 1,5 million de dollars.  
    La diffusion des images de la mort de McDonald, autorisée 
dans la foulée de l'inculpation de Van Dyke, a provoqué des 
manifestations dans la métropole des Grands Lacs.  
    Plusieurs bavures ayant coûté la vie à des Noirs à Ferguson 
(Missouri), Baltimore ou New York suscitent depuis plus d'un an 
et demi un vif débat aux Etats-Unis sur les violences policières 
à l'encontre des minorités. Des violences qui ont relancé la 
lutte pour les droits civiques avec un mot d'ordre rassembleur: 
"Black Lives Matter" (La vie des Noirs compte). 
    Cornell William Brooks, président de l'Association nationale 
pour l'avancement des personnes de couleur (NAACP, organisation 
de défense des droits civiques), a jugé que le limogeage de 
Garry McCarthy ne suffisait pas, estimant que la ville 
connaissait "des brutalités policières depuis des générations".  
 
 (Mary Wisniewski; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer