Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BANCA MPS

2.697EUR
-0.67% 
Ouverture théorique 3.940

IT0005218752 BMPS

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    2.728

  • clôture veille

    2.715

  • + haut

    0.000

  • + bas

    2.664

  • volume

    1 327 527

  • valorisation

    3 075 MEUR

  • capital échangé

    0.12%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:35:22

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BANCA MPS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BANCA MPS à mes listes

    Fermer

Le chef de la diplomatie italienne chargé de succéder à Renzi

Reuters11/12/2016 à 14:07
 (Actualisé avec Gentiloni chargé de former le gouvernement) 
    ROME, 11 décembre (Reuters) - Le président de la République 
italienne, Sergio Mattarella, a chargé dimanche Paolo Gentiloni, 
ministre sortant des Affaires étrangères, de tenter de former un 
nouveau gouvernement. 
    Le président du Conseil désigné, qui est âgé de 62 ans, est 
un cadre du Parti démocrate (PD), la formation de centre gauche 
majoritaire dans les deux chambres du Parlement. 
    Il s'est dit soucieux de constituer un gouvernement le plus 
rapidement possible "dans le même cadre" que celui de son 
prédécesseur. 
    Sa nomination est l'aboutissement des consultations que le 
président Mattarella a eues avec tous les partis politiques à la 
suite de la démission de Matteo Renzi liée à son échec au 
référendum du 4 décembre sur son projet de réforme 
constitutionnelle. 
    Sergio Mattarella, qui a bouclé samedi ses consultations 
avec les partis politiques, a promis d'agir vite pour assurer la 
transition politique à un moment particulièrement délicat, 
notamment du fait des difficultés de la banque Monte dei Paschi 
di Siena  BMPS.MI , troisième établissement bancaire du pays. 
    Paolo Gentiloni, dont le nom a été mis en avant par le PD, 
est considéré comme politiquement proche du président du Conseil 
démissionnaire. 
    Né dans une famille de l'aristocratie chrétienne, cet homme 
politique discret doit en effet beaucoup à Matteo Renzi, qui lui 
avait offert en octobre 2014 le poste de chef de la diplomatie, 
alors qu'il n'avait que très peu d'expérience des affaires 
internationales. 
     
    JOURNALISTE UN TEMPS 
    Et c'est encore Matteo Renzi qui a imposé son nom pour lui 
succéder, et devenir le cinquième chef du gouvernement en Italie 
en cinq ans. Certains y voient une manoeuvre pour garder les 
mains sur les affaires de l'Etat. 
    Alessandro Di Battista, un des leaders du Mouvement 5 
Etoiles, va plus loin et voit en Paolo Gentilni "un fusible" qui 
ne dirigera le gouvernement que pendant quelques mois "sans 
nuire à Renzi et afin que celui-ci puisse préparer son retour".  
    Diplômé de sciences politiques, Paolo Gentiloni s'est essayé 
au journalisme et a dirigé un magazine consacré à 
l'environnement pendant huit ans avant de se tourner vers la 
politique, en organisant la campagne électorale en 1993 du futur 
maire de Rome, Francesco Rutelli. 
    Il est devenu député en 2001 sur les listes du parti 
Magherita (marguerite), formation qui fusionna avec le PD. 
    Ministre de la Communication en 2006, il tenta en vain de 
faire passer de profondes réformes de la RAI, la chaîne de 
télévision publique, et du marché de l'audiovisuel. 
    Sa carrière politique semblait compromise après son piteux 
échec en 2012 lors des primaires en vue de l'élection à la 
mairie de Rome. 
    Jusqu'à l'appel de Matteo Renzi.    
 
 (Isla Binnie, Philip Pullella et Crispian Balmer,  Gilles 
Trequesser pour le service français) 
 

Valeurs associées

-0.67%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.