Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le "charbon propre" vanté par Trump, une technique coûteuse

AFP22/08/2018 à 12:15

Le président américain Donald Trump arrive sur scène à un meeting, à Charleston, en Virginie Occidentale, le 21 août 2018 ( AFP / MANDEL NGAN )

Le "charbon propre" vanté par Donald Trump évoque une technique destinée à rendre l'utilisation du charbon moins polluante mais qui reste en réalité peu développée car très coûteuse.

Washington a annoncé mardi un nouveau projet de réglementation destiné à maintenir en vie des centaines de centrales au charbon, dont le président Barack Obama voulait précipiter la fermeture afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis.

Donald Trump a une nouvelle fois vanté les vertus du "charbon propre", un terme qu'il a déjà employé à plusieurs reprises par le passé, sans expliquer ce qu'il entendait exactement par là.

"D'abord, le charbon propre correspondait à un charbon débarrassé de ses impuretés et plus efficace thermiquement. Mais depuis un certain nombre d'années, on se réfère au charbon propre pour ses performances environnementales", explique Nicolas Berghmans, chercheur à l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI), interrogé par l'AFP.

Le charbon représente 37% de la production électrique dans le monde mais il est extrêmement polluant et génère environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre.

Le charbon aux Etats-Unis ( AFP / Alain BOMMENEL )

"Il a un effet important sur le changement climatique mais aussi un impact sur la pollution locale: on a des émissions de particules fines, de SO2 (dioxyde de soufre), potentiellement de mercure, qui sont nocives pour la population autour de la centrale", rappelle Nicolas Berghmans.

La principale piste pour rendre l'utilisation du charbon moins polluante est la technique dite de séquestration et stockage du carbone, qui consiste à capter le CO2 à la sortie des cheminées pour le stocker dans le sous-sol.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) estime qu'une "action urgente" est nécessaire pour soutenir cette technologie afin de limiter le risque climatique.

Il n'existe pourtant que deux grandes installations de séquestration et de stockage du carbone sur des centrales en opération: Petra Nova au Texas et Boundary Dam au Canada. Un autre gros projet au Mississipi a été abandonné.

Les capacités de captage de CO2 atteignent ainsi seulement 2,4 millions de tonnes par an, alors qu'il faudrait être en mesure d'atteindre les 350 millions de tonnes d'ici 2030, pour respecter les accords de Paris sur le climat, selon l'AIE.

La technologie rencontre en réalité un double obstacle: celui du choix d'un lieu pour le stockage (géologie appropriée, acceptation par les riverains) et surtout le coût. "Ça double à peu près les coûts de production d'électricité à charbon", souligne ainsi Nicolas Berghmans.

L'utilisation plus "propre" du charbon le rendrait ainsi très coûteux et encore moins compétitif en comparaison d'autres sources d'énergie bon marché aux Etats-Unis, les renouvelables et le gaz de schiste.

"La baisse de la production à charbon aux Etats-Unis n'est pas simplement due aux normes environnementales mais à l'économie de la production électrique", observe Nicolas Berghmans.

Dans un rapport récent, l'AIE jugeait aussi qu'aux Etats-Unis, "la demande d'électricité stagnante, l'offre abondante de gaz et la croissance des renouvelables devraient continuer à constituer des obstacles pour l'utilisation du charbon et limiter la perspective d'une résurgence de la construction de nouvelles centrales électriques à charbon".

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • faites_c
    22 août13:33

    "...la technique dite de séquestration et stockage du carbone, qui consiste à capter le CO2 à la sortie des cheminées pour le stocker dans le sous-sol." Très bien mais l'AIE ou l'Ademe peuvent-il nous dire ce qui se passer avec le CO2 stocké dans le sous-sol? Soit celui-ci va se transformer en ??? ou alors il va diffuser/percoler pour se retrouver à la surface. Cela s'appelle reculer pour mieux sauter.

    Signaler un abus

  • dan197
    22 août12:21

    La crasse est toujours là ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.