Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le champ d'application des emplois d'avenir en question

Reuters14/09/2012 à 21:18

LES EMPLOIS D?AVENIR POUR LES JEUNES DE 16 À 25 ANS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement n'a pas exclu vendredi de revenir sur un amendement ouvrant les emplois d'avenir aux titulaires d'un CDD (contrat à durée déterminée) saisonnier après des réactions hostiles de la CGT et de FO, pour qui cela reviendrait à faire subventionner des emplois précaires par de l'argent public.

L'amendement en question figure dans le projet de loi sur les emplois d'avenir, sur lequel le gouvernement compte pour enrayer la montée du chômage, adopté cette semaine à l'Assemblée nationale. Il sera examiné à partir de la semaine prochaine en commission au Sénat avant de l'être ensuite en séance plénière.

"On est tout à fait prêt à revoir ce sujet", a-t-on déclaré au ministère du Travail.

On précise que des discussions ont été entamées avec les syndicats et que le gouvernement évoquera la question avec les parlementaires avant le vote du Sénat.

L'amendement en question, provenant à l'origine du groupe PRG (radicaux de gauche), a été repris à son compte par le gouvernement pour des raisons purement techniques, fait-on valoir.

"Il a sa pertinence et sa logique, à savoir dans quelle mesure et sous quelles conditions les emplois d'avenir peuvent s'appliquer dans des secteurs géographiques où l'emploi est très saisonnier. Mais ce n'est pas l'aspect central du texte", indique encore le ministère à Reuters.

"On comprend les interrogations des organisations syndicales, on a commencé à en discuter avec elle et on est partisan de revoir tout cela au Sénat sans tabou".

Après FO, qui avait invité jeudi les sénateurs à rejeter cet amendement, la CGT a demandé vendredi au ministre du Travail Michel Sapin de revenir sur cette disposition "eu égard aux nombreux risques de dérives" qu'elle comporte.

L'amendement contesté prévoit qu'un CDD saisonnier pourrait être associé à un emploi d'avenir "lorsqu'il comprend une clause de reconduction pour les deux saisons suivantes et à condition que la durée totale des périodes travaillées ne soit pas inférieure à douze mois".

Pour la CGT, cette disposition "reviendra à subventionner, particulièrement dans les secteurs du tourisme, de l'animation ou de l'agriculture, des emplois précaires".

Le dispositif des emplois d'avenir vise à faciliter l'entrée sur le marché du travail des jeunes sans qualification venant de zones défavorisées via des contrats à plein temps subventionnés à hauteur de 75% et d'une durée minimale de trois ans.

Le gouvernement prévoit de créer 100.000 de ces emplois d'ici fin 2013 puis 50.000 en 2014 pour un coût estimé de 2,3 milliards d'euros.

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.