Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le CFCM reçu en urgence par Cazeneuve sur le burkini

Reuters24/08/2016 à 15:37

CAZENEUVE VA RECEVOIR EN URGENCE LE CFCM SUR LE BURKINI

PARIS (Reuters) - Le président du Conseil français du culte musulman sera reçu en urgence par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, mercredi à 16h00 à sa demande au sujet de la polémique sur le port du "burkini", a-t-on appris auprès du CFCM et du ministère.

Cette instance représentative de l'islam en France juge "préoccupante" la tournure de la polémique sur le burkini, ce vêtement de bain couvrant tout le corps que des municipalités ont décidé d'interdire sur leurs plages.

C'est le cas de plusieurs communes côtières du Sud-Est et du Nord, dont Nice et le Touquet. Le Conseil d'Etat examinera jeudi des recours contre l'un de ces arrêtés.

Une femme a été verbalisée le 16 août sur une plage de Cannes pour le port d'un simple voile, créant la "stupéfaction" au Parti socialiste.

"Le CFCM s'inquiète de la tournure prise par le débat public autour de ce qui est appelé 'le Burkini'", écrit mercredi le président du conseil, Anouar Kbibech, dans un communiqué.

"Certains maires instrumentalisent cette affaire à des fins exclusivement électorales et politiques. Dans certaines villes, l'interdiction du Burkini a été décrétée en l'absence même de cas constatés", ajoute-t-il.

Il cite le cas d'une Toulousaine verbalisée à Cannes, et des images de policiers obligeant une femme sur la plage de Nice à ôter une tunique.

"Devant la peur grandissante de la stigmatisation des musulmans de France, le CFCM sollicite une audience d'urgence à monsieur le ministre de l'Intérieur, M. Bernard Cazeneuve", écrit encore Anouar Kbibech, appelant "à la sagesse et à la responsabilité".

"Nous avons plus besoin d'actes d'apaisement et de tolérance", ajoute-t-il.

Joint par Reuters, Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, qui dépend du CFCM, déplore une "stigmatisation qui ne fait qu'encourager les recruteurs de Daech" (l'organisation de l'Etat islamique).

"Les Français de confession musulmane ne veulent pas être les lépreux de la République", dit-il.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a soutenu le choix d'une poignée de maires français de bannir le port du burkini, tout en excluant de légiférer sur le sujet.

(Chine Labbé, édité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.