Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le centre culturel orthodoxe à Paris mise sur la sobriété

Reuters18/01/2014 à 12:10

UN NOUVEAU PROJET PLUS SOBRE POUR LE LE CENTRE CULTUREL ORTHODOXE À PARIS

par Marine Pennetier

PARIS (Reuters) - Coupoles matifiées, pierre blanche de Bourgogne, volumes simples: le futur centre spirituel et culturel orthodoxe russe qui devrait voir le jour à Paris d'ici deux ans mise sur la sobriété et la discrétion pour mettre fin à une polémique.

Loin du projet de l'architecte espagnol Manuel Nunez Yanowsky, trop clinquant selon ses détracteurs, celui du Français Jean-Michel Wilmotte se veut en harmonie avec un quartier emblématique de Paris, proche de la Tour Eiffel.

Le site choisi pour accueillir le projet soutenu par le président russe Vladimir Poutine est classé au patrimoine mondial de l'Unesco et abrite actuellement l'ancien bâtiment de Météo France, Quai Branly, en bord de Seine.

D'une superficie de près de 5.000 m2, le futur centre accueillera une église orthodoxe, un centre culturel, un centre cultuel et une école franco-russe. Le groupe Bouygues a été choisi pour réaliser les travaux dont la durée est estimée à deux ans et qui devraient commencer au premier trimestre 2014.

"La clef de l'intégration, c'est la pierre parisienne, celle utilisée pour construire la cathédrale de Paris, nous avons voulu intégrer l'édifice le plus possible dans le paysage parisien", a souligné Jean-Michel Wilmotte lors de la présentation du projet à la presse, vendredi.

"Il y a aussi un dialogue avec les autres bâtiments et avec les axes symétriques, on est également relativement bas par rapport à l'ambassade de Bulgarie, c'est une vraie intégration".

Illustrant la discrétion recherchée par ses concepteurs, les cinq bulbes du dôme sont en doré mat afin de ne pas être repérés de loin ou de faire de l'ombre aux dorures des Invalides ou des statues du Pont Alexandre III.

Les hauteurs des bâtiments ont été revues à la baisse pour s'harmoniser avec les édifices environnants.

BRAS DE FER

Le coup d'envoi du projet, dont le coût est estimé à 100 millions d'euros et est financé en totalité par la Russie, pourrait tourner la page de la polémique suscitée par le projet architectural de Manuel Nunez Yanowsky, retenu en 2011.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, émet à l'époque des réserves sur son esthétique, estimant qu'il n'est "pas en harmonie avec le site" et le projet est rejeté en 2012.

En décembre, le nouveau projet reçoit l'aval des autorités françaises qui accordent le permis de construire.

"Il n'y a plus aucun obstacle", a estimé l'ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov, à la presse. "C'est un projet symbolique de l'amitié franco-russe très ancienne, dans l'esprit, c'est la continuité du pont Alexandre III symbole de l'alliance franco russe".

La France compte une vingtaine d'églises orthodoxes russes, dépendantes du Patriarcat de Moscou ou du Patriarcat de Constantinople. Des milliers de Russes vivraient à Paris et en région parisienne, selon l'ambassade de Russie.

"Il suffit de visiter les églises orthodoxes à Paris lors des cérémonies importantes pour voir que les gens sont serrés et ont besoin d'avoir une nouvelle église plus grande, plus spacieuse", a dit l'ambassadeur.

Edité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.