Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le carburant, premier poste après l'achat dans le budget auto des Français

RelaxNews31/08/2012 à 20:17

Le carburant, premier poste après l'achat dans le budget auto des Français

(AFP) - Le carburant constitue le premier poste, hors amortissement du véhicule, dans le bugdet automobile des français dont les dépenses liées à la voiture sont allées croissant au cours des vingt dernières années, selon plusieurs études.

BUDGET ANNUEL

En 2012, le propriétaire d'une Renault Clio 3 essence a dépensé 5.976 euros (4% de plus qu'en 2010), sur la base de 9.022 km parcourus, selon l'Automobile Club Association (ACA). Pour une Peugeot 308 diesel HDI, il aura déboursé 7.654 euros (+2,5%) sur la base de 15.648 km parcourus.

Sur 100 euros dépensés, 47 euros vont à l'amortissement de l'achat du véhicule, 13 euros au carburant, 12 à l'entretien, 10 à l'assurance, 9 au garage de la voiture, 6 aux frais financiers et 3 aux péages, selon l'ACA.

Selon le site des conducteurs DrivePad, qui s'appuie sur les chiffres de l'Insee, les dépenses liées à l'automobile sont passées entre 1990 et 2010 de 80 milliards d'euros à plus de 131 milliards d'euros, soit un budget annuel moyen par ménage estimé à 4.500 euros en 2011.

ACHAT

Le prix-catalogue de la Clio (16.350 euros en 2011) augmente régulièrement mais, depuis 2007 "il n'a progressé que de 5,1% alors que l'inflation cumulée était de 6% pour la même période", relève l'Automobile Club. Pour la 308 diesel HDI, le prix d'achat a augmenté de 4,5% à 20.850 euros.

CARBURANT

Selon l'ACA, le conducteur de la Clio essence a déboursé 10,9% de plus en 2011 qu'en 2010, soit 786 euros, pour 524 litres de Super 95 consommés. Le litre de gazole ayant augmenté de 16,5% sur un an, le conducteur de 308 diesel a déboursé 930 euros, soit 15,2% de plus pour 696 litres consommés.

Selon l'association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV), "un consommateur devant faire 60 km par jour avec un véhicule consommant 7 litres de sans plomb 95 au 100 km dépense aujourd'hui 200 euros par mois". Selon l'association, la baisse de 6 centimes par litre à la pompe, pour trois mois, annoncée par le gouvernement représente pour le consommateur "12 euros maximum d'économies par mois".

Pour 60 millions de consommateurs, les carburants sont un "poste de dépense contraint lorsqu'on habite en milieu rural ou périurbain et que la voiture est nécessaire pour aller travailler. Cette année, la hausse, pourtant limitée à 2,6% a encore rogné 3 euros mensuels aux ménages", souligne l'association dans son magazine de septembre.

ASSURANCE

La valeur moyenne de la prime d'assurance s'est établie à 592 euros, en augmentation de 1,4%, selon l'ACA.

ENTRETIEN

Le budget entretien s'est accru de 3,1% sur un an pour le véhicule essence, selon l'ACA. Si les pièces de rechange de la Clio "restent sages" avec une hausse de 1,2%, "les ingrédients de peinture s'envolent de 4,7%, et la main-d'oeuvre de 4%", note l'ACA. Pour le véhicule diesel les dépenses d'entretien ont progressé de 4,15%.

PÉAGES

Selon l'Insee, les dépenses de péages ont augmenté de 2,1% en 2011, au même niveau que l'inflation. Pour sa Clio, l'utilisateur a dépensé la même année 185 euros de frais d'accès aux autoroutes. Plus gros rouleur, le conducteur d'une voiture diesel fréquente aussi beaucoup plus les autoroutes. L'ACA chiffre sa contribution aux péages à 309 euros.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.