Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le canal de Suez ouvre la voie aux brise-glace russes

Commodesk21/02/2013 à 16:29

Commodesk - Les autorités égyptiennes ont décidé d'augmenter à partir de mai prochain les frais de passage du canal de Suez pour les cargos.

L'Egypte compte remonter le coût de traversée du canal de Suez de 2,5 à 5%, selon le type de navire et son tonnage. Les pétroliers transportant du pétrole brut, ou les méthaniers, paieront 5% de plus.

Les autorités russes y voient une opportunité,  et elles viennent d'approuver un projet de développement de leur zone arctique.

Une hausse de taxe inférieure à l'inflation justifie-t-il d'emprunter la route alternative, plus longue, contournant l'Afrique par le Cap de Bonne-Espérance ? La plupart des armateurs ne le croient pas, parce que le trajet serait deux fois plus long. Même pour amener du GNL de Mourmansk (Russie) en Inde, il n'y a pas d'autres options que le canal de Suez.

La piraterie n'est pas non plus un argument fort, sachant qu'en 2012, les attaques dans le détroit d'Aden ont diminué de 80%, du fait des patrouilles de navires de guerre et autres groupes de sécurité présents à bord des cargos. Plus de 17.000 navires marchands ont emprunté le canal de Suez en 2012.

Le ministère russe des Transports fait néanmoins avancer le projet de mise en place d'une administration chargée de gérer la Voie maritime du Nord, accompagnée de service de déglaçage des navires, avec des brise-glace à propulsion nucléaire en appui. La Russie compte sur une hausse significative des coûts mondiaux du fret qui changerait la donne. Atomflot, désormais service privé de brise-glace nucléaires, estime que la Voie du Nord serait empruntable de juillet à la fin novembre.

Le volume de marchandises transportées en transit par le Grand Nord en 2012 était de 1,2 million de tonnes, composé principalement de GNL, de produits pétroliers, de minerai de fer et de charbon, les trois quarts des parcours commençant à Mourmansk.

Le projet de développement des régions arctiques comprend la construction d'un port pour l'exportation du gaz naturel liquéfié depuis Sabetta, dans le golfe de l'Ob, encouragé par Gazprom.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.