1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Belge Mourad Laachraoui, frère du kamikaze, médaillé d'or de taekwondo

Le Point20/05/2016 à 14:39

Mourad Laachraoui, dont le frère s'est fait exploser à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, a été sacré jeudi soir champion d'Europe de taekwondo.

Mourad Laachraoui est devenu champion d'Europe de Taekwondo, jeudi soir à Montreux, en Suisse. À 21 ans, le jeune frère de Najim, l'un des deux djihadistes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, offre à la Belgique une première médaille dans ces championnats d'Europe. Il a battu en finale l'Espagnol Jesús Tortosa (6-3), dans la catégorie des moins de 54 kilos.

Mourad Laachraoui est également qualifié pour les Jeux olympiques de Rio. En 2015, il avait remporté la médaille d'argent lors d'une compétition internationale universitaire, en Corée du Sud.

« On ne choisit pas sa famille »

Deux jours après les attentats de Bruxelles qui ont fait 32 morts au total, dont 16 à l'aéroport, le jeune homme avait déclaré qu'il condamnait les agissements de son frère. Face à la pression médiatique, il avait organisé une conférence de presse et avait déclaré être « accablé » par la situation. Il avait alors fait part de sa volonté de tourner la page et demandé que l'on ne fasse pas d'amalgame.

Il avait également expliqué qu'il n'avait plus de contacts avec son grand frère depuis son départ en Syrie pour rejoindre les rangs de l'État islamique, en 2013. Ni lui ni sa famille n'avaient remarqué la radicalisation de son frère, qu'ils ne comprennent pas. « On ne choisit pas sa famille », avait-il conclu.

Source Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer