1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le BCE ferme la banque maltaise Pilatus, accusée de blanchiment
Reuters05/11/2018 à 13:21

LE BCE FERME LA BANQUE MALTAISE PILATUS, ACCUSÉE DE BLANCHIMENT

BRUXELLES (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a retiré sa licence à la banque maltaise Pilatus Bank, a annoncé lundi l'autorité de régulation bancaire du pays, après les accusations de blanchiment d'argent au profit de personnalités maltaises et azéries haut placées.

Ces accusations avaient été lancées par la journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia, qui a été tuée il y a un peu plus d'un an dans l'explosion de sa voiture alors qu'elle circulait près du village de Bidnija, dans le nord de Malte.

"Le Conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de retirer l'autorisation à Pilatus Bank à compter d'aujourd'hui," a dit la Malta Financial Services Authority (MFSA) dans un communiqué.

Ni la banque, ni la BCE n'étaient disponibles dans l'immédiat pour commenter ces informations.

La MFSA avait recommandé en juin un retrait de la licence de la banque mais la décision a pris plus longtemps que prévu en raison d'obstacles juridiques, selon des responsables de la BCE, ce qui met en lumière la fragilité du dispositif européen pour prévenir et lutter contre le blanchiment d'argent.

L'UE a engagé une enquête sur l'affaire Pilatus à la suite du meurtre de Daphne Caruana Galizia en octobre 2017, sans lien prouvé avec les articles qu'elle à écrits concernant Pilatus.

Les autorités de Malte n'ont engagé aucune procédure contre la banque avant que son président iranien, Ali Sadr Hashemi Nejad, ne soit arrêté aux Etats-Unis au mois de mars, accusé de blanchiment d'argent et de violations de sanctions.

A la suite de cette arrestation, la MFSA a gelé les actifs de la banque et recommandé de lui retirer sa licence.

(Francesco Guarascio, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer