1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le bateau indien détourné conduit dans un endroit tenu secret
Reuters04/04/2017 à 18:44

    BOSASSO, Somalie, 4 avril (Reuters) - Les pirates qui ont 
détourné samedi un caboteur indien et les 11 membres de 
l'équipage l'ont emmené vers un lieu tendu secret dans les eaux 
au large de l'Etat somalien semi-autonome de Galmudug jusqu'à ce 
que leur demande de rançon soit acceptée, a annoncé mardi un 
chef pirate. 
    Le bateau, l'Al Kausar, a été d'abord conduit à El Hur, près 
du port de Hobyo dans l'Etat de Galmudug mais il a ensuite été 
déplacé pour échapper aux services de sécurité, ont expliqué des 
pirates. 
    Le chef pirate interrogé par Reuters, Aw Kombe, a déclaré 
que les négociations étaient en cours avec des entrepreneurs à 
Kismayo dans le sud de la Somalie. 
    L'Al Kausar a été détourné près de l'île de Socotra, une île 
en mer d'Arabie non loin de l'entrée du golfe d'Aden alors qu'il 
se rendait de Dubaï à Bosasso, un port de l'Etat du Pount, selon 
les United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO), qui 
coordonnent la navigation dans le  secteur du golfe d'Aden. 
    Le mois dernier, un pétrolier avait été brièvement détourné 
par des pirates somaliens. Il s'agissait du premier acte de ce 
genre depuis 2012.     
    Le chef pirate Aw Kombe, qui a dirigé le groupe qui avait 
détourné ce pétrolier, a déclaré à Reuters qu'il y avait quatre 
groupes de pirates originaires du Pount "qui sont toujours sur 
l'océan à la recherche de bateaux à détourner." 
    Selon lui, les pirates qui retiennent le caboteur indien 
"doivent être nos amis de l'Etat de Galmudug". 
 
 (Abdi Cheikh et Abdikani Hassan; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer