1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Lavrov menace les rebelles qui refuseraient de quitter Alep-Est
Reuters05/12/2016 à 12:15

 (Ajoute déclarations) 
    MOSCOU, 5 décembre (Reuters) - Le ministre russe des 
Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est dit confiant, lundi, 
dans la conclusion d'un accord avec les Etats-Unis sur 
l'évacuation des rebelles d'Alep-Est, dans le nord de la Syrie. 
    Le chef de la diplomatie russe a prévenu qu'une fois 
l'accord conclu, les insurgés qui refuseraient de quitter les 
quartiers orientaux de la ville encore sous leur contrôle 
seraient considérés comme des terroristes et que Moscou 
soutiendrait les mesures que pourrait prendre l'armée syrienne à 
leur encontre. 
    "Ces groupes armés qui refusent de quitter Alep-Est seront 
considérés comme des terroristes. Nous les traiterons comme 
tels, comme des terroristes, des extrémistes et nous 
soutiendrons l'opération militaire syrienne contre ces bandes 
criminelles", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. 
    La Russie s'est déclarée prête dès samedi à discuter avec 
Washington d'un retrait de la totalité des rebelles syriens de 
la partie est d'Alep. Mais les insurgés ont fait savoir aux 
Etats-Unis qu'ils excluaient de quitter la ville.    
    Selon Sergueï Lavrov, les négociations entre Moscou et 
Washington sur ce retrait débuteront mardi soir ou mercredi 
matin à Genève. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a 
envoyé ses propositions sur les routes et le calendrier 
d'évacuation, a dit le ministre russe.  
    "Nous sommes convaincus que lorsque les Américains ont 
proposé cette initiative d'évacuation d'Alep-Est par les 
rebelles, ils savaient quelles mesures il faudrait prendre avec 
leurs alliés, qui ont une influence sur les activistes bloqués 
dans Alep-Est", a ajouté Sergueï Lavrov.  
    Le ministre russe des Affaires étrangères a par ailleurs 
condamné par avance toute résolution des Nations unies qui 
réclamerait l'instauration d'un cessez-le-feu à Alep, estimant 
qu'elle permettrait aux rebelles de se regrouper. 
 
 (Maria Kiselyova, Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse pour 
le service français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Berg690
    05 décembre12:32

    Permettre aux terroristes de sortir d'Alep-Est, c'est la garantie d'en retrouver une grande partie chez-nous. Ces gens seront nous remercier!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer