Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Laurent Berger dit son soutien à Philippe Martinez et la CGT après les violences du 1er mai
Boursorama avec Media Services04/05/2021 à 09:58

"Il faut éradiquer cette violence", a lancé le secrétaire général de la CFDT.

Laurent Berger, le 29 avril 2021, à l'Elysée ( AFP / Ludovic MARIN )

Laurent Berger, le 29 avril 2021, à l'Elysée ( AFP / Ludovic MARIN )

Trois jours après l'agression de militants de la CGT par un groupe d'individus à la fin du défilé parisien du 1er mai, Laurent Berger, a fustigé "une violence qui mine notre démocratie", évoquant au passage son soutien à Philippe Martinez. "Je pense que la violence à l'égard des syndicalistes, à l'égard des policiers, à l'égard des pompiers également, c'est quelque chose d'extrêmement choquant", a insisté Laurent Berger invité de la matinale de LCI , mardi 4 mai. Il a affirmé avoir adressé un message de soutien à Philippe Martinez, le patron de la CGT, qui a attribué cette agression à "l'extrême droite" lundi soir sur Public Sénat .

Parmi les opposants, des "petits bourgeois qui n'ont pas spécialement de difficultés"

"Il faut éradiquer cette violence", a demandé Laurent Berger, appelant à "condamner tous ceux et celles qui à travers leurs propos mais aussi à travers leur violence, empêchent de faire vivre une démocratie". D'après la CGT, leurs militants ont été visés par des "insultes homophobes, sexistes, racistes".

"Aujourd'hui, il y a tout un tas de gens qui pensent que lorsque vous ne pensez pas comme eux, vous êtes un traitre" , a regretté Laurent Berger.

Interrogé sur l'origine de cette violence, le secrétaire général de la CFDT a avancé l'hypothèse de "militants anti-système, qui sont parfois des petits bourgeois qui n'ont pas spécialement de difficultés, mais qui veulent mettre à bas le système et qui considèrent que les organisations syndicales en font partie". La CGT a annoncé la tenue d'une conférence de presse mercredi sur ces événements.

81 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodan3
    09 mai10:51

    Ben, voilà une idée originale à la demande de Scrat, publier des décisions de justice sur la CGT et le PCF et écorner une légende de probité en mettant quelques taches sur leurs "blancs manteaux"...!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer