Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Lancement de la réforme café-cacao en Côte d'Ivoire

Commodesk03/11/2011 à 17:29
(Commodesk) Le gouvernement ivoirien a présenté hier les détails de la réforme de la filière café-cacao, attendue depuis des années. ?La mise en ?uvre de la réforme se fera de façon progressive, la campagne 2011-2012 [commencée début octobre] constituant une année transitoire?, a précisé le porte-parole du gouvernement, Bruno Kone. Cette réforme modifiera en profondeur ces deux filières, pour revenir à un fonctionnement proche de celui qui prévalait avant leur libéralisation, intervenue en 1997-1998 pour le café et en 1998-1999 pour le cacao. Une structure unique de gestion de la filière café-cacao remplacera les différents organismes aujourd'hui dispersés. Ce nouvel organe de régulation et de stabilisation sera administré sur une base paritaire par l'Etat et l'interprofession. Un prix minimum sera instauré pour les producteurs, compris entre 50 et 60% du prix CAF (c'est-à-dire à la frontière du pays importateur). Dans le régime actuel, un prix bord-champ est fixé chaque année (1.000 francs CFA le kg pour 2011-2012), mais il n'est qu'indicatif. Les planteurs sont ainsi, en ce moment où les cours mondiaux sont bas, contraints de vendre leur récolte à des prix largement inférieurs. Un Programme de vente anticipé à la moyenne, supprimé lors de la réforme de libéralisation, sera remis en place. Le gouvernement a annoncé d'autres grands axes stratégiques, avec notamment le développement de meilleures pratiques agricoles et un appui à la recherche sur les variétés et la lutte contre les maladies et parasites. Il a aussi annoncé son ambition d'accroître le taux de transformation à l'horizon 2015, pour passer de 21 à 30% de la production pour le café et de 35 à 50% pour le cacao. Le faible taux de transformation est en effet un problème pour l'économie ivoirienne, qui laisse ainsi aux importateurs les opérations les plus rémunératrices. La réforme de la filière café-cacao est attendue depuis des années, promise mais finalement jamais mise en place par Laurent Gbagbo. Le président Alassane Ouattara avait annoncé dès sa campagne électorale en 2010 son intention de mettre en place une structure unique de régulation et de stabilisation. La réforme de cette filière sinistrée fait aussi partie des recommandations du Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre des discussions pour l'attribution de facilités de crédit. La filière café-cacao de Côte d'Ivoire est en crise depuis sa libéralisation, avec des producteurs qui subissent les aléas des prix internationaux et une production sur le déclin. Encore premier producteur et exportateur mondial de cacao, la Côte d'Ivoire perd des parts de marché ces dernières années.

Valeurs associées

+1.46%
+4.16%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.