Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lakhdar Brahimi souhaite que la Syrie retrouve la paix en 2013

Reuters30/12/2012 à 19:31

LAKHDAR BRAHIMI DÉCRIT UNE SITUATION SYRIENNE "DE PLUS EN PLUS COMPLIQUÉE"

LE CAIRE (Reuters) - Lakhdar Brahimi, émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a jugé dimanche qu'une solution était possible mais que la situation devenait "de plus en plus compliquée" plus de 21 mois après le début du conflit entre le président Bachar al Assad et les insurgés.

"La solution doit intervenir cette année, en 2013, et si Dieu le veut, avant le second anniversaire de cette crise", a déclaré le diplomate algérien, au cours d'une conférence de presse au siège de la Ligue arabe, au Caire.

"Une solution est toujours possible mais cela se complique chaque jour", a-t-il dit. "Nous disposons d'une proposition et je crois que celle-ci recueille l'assentiment de la communauté internationale".

"Une solution est toujours possible, mais cela devient chaque jour de plus en plus compliqué", a-t-il poursuivi. "Les gens évoquent une Syrie morcelée en plusieurs petits Etats (...) cela n'arrivera pas. La 'somalisation' du pays, ce qui veut dire des chefs de guerre, n'aura pas lieu".

Lakhdar Brahimi a jugé samedi, à l'issue d'une rencontre à Moscou avec Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, que la Syrie connaîtrait "l'enfer" faute d'une solution négociée, et a répété dimanche cet avertissement.

Avec l'appui de Moscou et de Washington, l'émissaire de l'Onu et de la Ligue arabe s'efforce de relancer la déclaration de Genève, un plan de sortie de crise négocié par son prédécesseur Kofi Annan.

Adoptée en juin par le Groupe de contact sur la Syrie, elle prône la formation d'un gouvernement de transition mais ne dit rien du rôle de Bachar al Assad et des membres de son administration, alors que l'opposition exige le départ du président syrien.

Evoquant la déclaration de Genève, le médiateur international a dit dimanche: "Il existe des fondations solides pour bâtir un processus de paix par lequel les Syriens pourront eux-mêmes mettre un terme à cette guerre et aux combat et construire leur avenir".

L'émissaire a lancé un appel à l'aide extérieure pour aider les parties en conflit à dialoguer entre elles. "Le problème est que les deux camps ne se parlent pas entre eux. C'est là où une aide extérieure est nécessaire".

Lakhdar Brahimi a, par ailleurs, rencontré le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohamed Kamel Amr, qui a rejeté, selon des médias d'Etat, l'éventualité d'un règlement militaire de la crise syrienne.

Samedi, la présidence égyptienne avait déclaré que Bachar al Assad n'avait plus de place dans l'avenir de son pays.

Tom Perry; Julien Dury et Jean-Loup Fiévet pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.