Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Lagardère et Daimler renvoyés en procès pour délit d'initié

Reuters02/12/2013 à 19:21

LAGARDÈRE ET DAIMLER RENVOYÉS EN PROCÈS POUR DÉLIT D'INITIÉ DANS L'AFFAIRE EADS

PARIS (Reuters) - Les groupes Lagardère et Daimler sont renvoyés en correctionnelle pour "délit d'initié" dans l'enquête sur les mouvements de titres suspects dans le groupe européen d'aéronautique et de défense EADS en 2006, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Le juge d'instruction Serge Tournaire a également décidé d'un procès pour sept personnes physiques, dont l'ancien coprésident exécutif d'EADS Noël Forgeard, l'ex-directeur général délégué du groupe Jean-Paul Gut et l'ancien vice-président d'Airbus, filiale d'EADS, Olivier Andriès.

John Leahy, le directeur commercial d'Airbus, figure également parmi les personnes renvoyées, a-t-on appris auprès de l'avocat d'une des parties.

Fin 2009, le groupe de médias avait été blanchi dans une autre procédure, administrative celle-là, menée par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Mais le juge d'instruction, qui mène parallèlement l'enquête pénale, a une autre appréciation, de même que le parquet, qui avait requis au début de l'année le renvoi en vue d'un procès des deux groupes et des sept personnes en examen.

Les deux groupes renvoyés en correctionnelle se sont déclarés certains d'être blanchis.

"Après avoir été mise hors de cause par les autorités de tutelle boursières dans les différents pays concernés, et notamment par l'AMF, la société SCA Lagardère prend acte avec surprise de la position du juge d'instruction consistant à saisir le tribunal de la situation de divers actionnaires et cadres dirigeants d'EADS", a déclaré le groupe dans un communiqué transmis par son avocat, Me Jean Veil.

RETARDS DU TRÈS GROS PORTEUR

EADS a réaffirmé son "total soutien" et sa "confiance" dans les responsables concernés, précisant dans un communiqué rester confiant "dans le fait qu'une nouvelle fois il sera démontré que ces accusations sont sans fondement".

La date d'un procès à Paris n'a pas encore été fixée.

L'enquête porte sur plusieurs personnes physiques et morales soupçonnées d'avoir tiré profit d'informations privilégiées avant l'annonce de retards du programme du très gros porteur A380 en 2006, afin d'exercer des stock-options ou de se désengager.

Lagardère et DaimlerChrysler, principaux actionnaires privés d'EADS, ont cédé chacun 7,5% du capital du groupe le 4 avril 2006.

Ces sociétés ont toujours affirmé que ces mouvements étaient prévus de longue date et n'avaient pas de rapport avec les problèmes de l'A380.

Dans un rapport, l'AMF avait établi que 17 des 21 membres des comités exécutifs d'Airbus et d'EADS avaient cédé entre le 19 juillet 2005 et le 13 juin 2006 plus de 1,7 million de titres au total, réalisant une plus-value brute totale de 20 millions d'euros.

Les retards de production sur l'A380 n'avaient été annoncés officiellement que le 13 juin 2006, provoquant le lendemain une chute de 25% de l'action EADS en Bourse.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.