1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La ville de Baltimore « prise en otage » par des cybercriminels
Le Point25/05/2019 à 16:25

Depuis 15 jours, la ville de Baltimore (Maryland) est paralysée. Une attaque menée par des cybercriminels verrouille le système informatique municipal, raconte Radio Canada. Au total, près de 10 000 ordinateurs sont touchés.Face à la pression, le maire de la ville du nord-est des États-Unis refuse toujours de payer la rançon demandée. « Pour le moment, je dis non. Toutefois, pour permettre à la ville d'avancer, je vais peut-être y réfléchir. Mais je n'ai pas encore pris de décision », a affirmé l'édile cité par le média canadien.Lire aussi « J'ai intercepté vos mots de passe » : arnaque massive par mailUne rançon à 140 000 dollarsLes pirates informatiques ont bloqué des ordinateurs de la ville grâce à des logiciels malveillants. L'attaque se serait produite le 7 mai dernier. À présent, pour débloquer la situation, les hackeurs exigent le versement d'une rançon de 13 bitcoins, soit environ 140 000 dollars. Comme le décrit Radio Canada, la ville peut également payer une rançon de 3 bitcoins (environ 32 000 dollars) pour débloquer chaque fichier un par un. Le FBI mène l'enquête concernant l'identité des pirates informatiques, mais, pour le moment, aucune information n'a filtré.Le site internet précise que si la municipalité refuse de céder, elle devra alors refonder l'ensemble de son système informatique. Un travail qui prendra plusieurs mois. Pour le moment, la ville a déconnecté l'ensemble des ordinateurs...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer