1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« La vie politique algérienne doit évoluer sans l'intervention de l'armée »
Le Point03/04/2019 à 10:20

Politologue et professeur à l'Institut des sciences politiques d'Alger, Mohamed Hennad est un fin connaisseur de la vie politique algérienne. Cosignataire avec un groupe d'intellectuels (Aissa Kadri et Ratiba Hadj-Moussa, l'historien Daho Djerbal, l'écrivain Mustapha Benfolid et le journaliste Cherif Rezki) d'une tribune parue dans El Watan le 7 septembre 2017 qui s'interrogeait déjà sur la vacance réelle ou supposée du pouvoir présidentiel et sur la question des voies et moyens à disposition pour assurer la bonne continuité de l'État à son plus haut sommet, il a appelé de ses v?ux à l'organisation d'une élection présidentielle anticipée en Algérie. À ses yeux, le statu quo ne pouvait être maintenu longtemps. Les événements lui ont donné raison. Au moment où le président Abdelaziz Bouteflika a décidé d'offrir sa démission sous la pression de l'armée qui, par la voix du chef d'état-major Ahmed Gaïd Salah a réclamé mardi son départ immédiat déclarant par là même la guerre au clan Bouteflika, il s'est confié au Point Afrique en mettant en exergue les différentes options désormais sur la table pour assurer la transition vers une élection présidentielle transparente dans les délais impartis par la Constitution sitôt que le président par intérim, en l'occurrence Abdelkader Bensalah, 76 ans, président du Conseil de la nation, la chambre haute du Parlement, aura pris ses fonctions pour organiser dans les 90 jours une élection...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer