Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur travail n'est pas l'apanage d'un camp, dit Hollande

Reuters23/02/2012 à 23:34

POUR HOLLANDE, LA VALEUR TRAVAIL N'EST PAS L'APANAGE D'UN CAMP

LE MANS, Sarthe (Reuters) - François Hollande a répondu jeudi soir aux propos tenus par Nicolas Sarkozy lors de son meeting à Lille, estimant que la valeur travail vantée par le président ne saurait être "l'apanage d'un camp".

Lors d'une réunion publique au Mans (Sarthe), le candidat socialiste à l'élection présidentielle a contré les propositions du chef de l'Etat concernant le recyclage de la prime à l'emploi et les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA).

"Le travail, c'est une valeur de la République, ce n'est pas l'apanage d'une famille politique, d'un camp, d'une idéologie", a-t-il déclaré devant 2.000 personnes, selon le PS, réunies dans un théâtre de la ville.

"Quel le respect de la valeur travail depuis cinq ans quand il y a un million de chômeurs de plus ? Où est le respect de la valeur travail quand un quart d'une génération, celle qui a moins de 25 ans, est au chômage ?", s'est-il interrogé sous les applaudissements.

Le travail, "c'est l'instrument de l'émancipation, de la dignité, de l'accomplissement de soi-même, c'est aussi la seule façon de vivre dignement en toute indépendance", a ajouté François Hollande.

"Le travail c'est ce qui permet d'avoir une utilité pour soi-même, son entreprise ou son administration. Le travail c'est ce qu'attendent des jeunes après avoir fait des études (...) Le travail, c'est ce qu'attend un chômeur, parfois depuis longtemps, à qui on n'a parfois proposé ni une formation ni un emploi, et qu'il n'a pas eu l'occasion de refuser".

François Hollande a qualifié de "tour de passe-passe" la proposition de Nicolas Sarkozy de recycler la prime pour l'emploi et d'y ajouter le produit de l'alignement de la fiscalité des dividendes pour augmenter les salaires des plus bas revenus, ce qui devrait selon le président rapporter près de 1.000 euros nets par an.

Le député de Corrèze a aussi dénoncé l'idée présidentielle de proposer sept heures obligatoires de travail d'intérêt général par semaine aux bénéficiaires du RSA.

"PERSONNE NE VEUT RESTER AU RSA"

"Sept heures, pas davantage ! On ne sait pas d'ailleurs qui les paiera", a-t-il ironisé.

"Personne ne veut rester au RSA", a-t-il poursuivi. "Cette idée est insupportable de laisser penser qu'il y aurait des personnes qui s'imposeraient de rester exprès dans la pauvreté pour bénéficier de prestations".

Contrant une autre idée présidentielle, il s'est prononcé contre un référendum sur les droits des chômeurs.

"Moi je n'ai pas besoin d'appeler à un référendum", a-t-il dit. "Un référendum sur quoi, sur le chômage ? Mais avec quelle question : êtes-vous pour ou contre le chômage ?", a-t-il lancé.

Dans son discours de plus d'une heure, le candidat a aussi ironisé sur le renoncement de Frédéric Nihous, de Chasse, pêche, nature et traditions, de se présenter à l'élection présidentielle.

"La campagne avance, certains se déclarent - il était bien temps - d'autres se retirent - je ne les connaissais même pas -, des signatures se cherchent - nous verrons bien", a-t-il dit.

A 58 jours du premier tour, François Hollande a de nouveau lancé un appel à se rassembler dès le 22 avril. "Quand on a ce qu'on a, mieux vaut prendre le risque d'avoir un nouveau président de la République", a-t-il dit.

Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.