Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Turquie poursuit sa double offensive contre Daech et les peshmergas

Le Parisien25/07/2015 à 22:10

La Turquie poursuit sa double offensive contre Daech et les peshmergas

Qui est l'ennemi ? La Turquie, qui s'est engagée dans la nuit de jeudi à vendredi dans la coalition internationale contre le groupe État islamique, en lançant ses chasseurs F16 dans le ciel syrien, a intensifié ce samedi matin ses frappes aériennes et terrestres contre les positions de Daech en Syrie, tout en continuant de viser les combattants kurdes dans le nord de l'Irak.

« Nous avons donné des instructions pour une troisième série de frappes en Syrie et en Irak. Des opérations aériennes et terrestres sont actuellement en cours », a déclaré le Premier ministre Ahmet Davutoglu devant la presse à Ankara.

Entre vendredi et samedi, 590 personnes ont été arrêtées, la Turquie additionnant les jihadistes de l'EI et les rebelles kurdes présentant «un danger potentiel», interpellées dans 22 provinces du pays, et notamment à Istanbul et la capitale Ankara.

Ankara a accepté d'ouvrir sa base aux avions de la coalition

Le régime islamo-conservateur turc, longtemps suspecté par ses alliés de l'OTAN de fermer les yeux, voire de soutenir les organisations radicales en guerre contre le régime de Damas, accuse l'organisation EI d'avoir perpétré l'attentat de Suruç, lundi 20 juillet, coûtant la vie à 32 personnes, en majorité kurdes. L'EI n'a pour l'instant pas revendiqué l'attentat mais Ankara a accepté d'ouvrir la base aérienne d'Incirlik (sud) aux avions de la coalition, ce qui devrait faciliter le travail des avions américains, qui jusque-là parcouraient des centaines de kilomètres depuis le Golfe pour atteindre leurs objectifs.

La Turquie a également lancé une vaste opération contre les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) par crainte, dit-elle, d'une importation du conflit sur son territoire, déjà touché par l'afflux de deux millions de réfugiés. Vendredi soir, les F-16 turcs ont mené de nouveaux raids contre le PKK en bombardant sept objectifs rebelles, abris, hangars et stockages de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.