1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La trottinette électrique désormais régie par le Code de la route
Reuters25/10/2019 à 12:33

LA TROTTINETTE ÉLECTRIQUE DÉSORMAIS RÉGIE PAR LE CODE DE LA ROUTE

PARIS (Reuters) - Les trottinettes électriques et autres engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) font leur entrée dans le Code de la route via un décret paru vendredi qui réglemente l'usage de ces véhicules souvent accusés de créer le chaos en ville.

Selon les règles désormais inscrites et opposables, les engins, qui doivent être assurés, ont interdiction de circuler sur les trottoirs. En zone urbaine, ils doivent emprunter les pistes et bandes cyclables ou, à défaut, les routes où la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.

Hors agglomération, leur circulation est réservée aux pistes cyclables et voies vertes, précise le ministère des Transports dans un communiqué.

La conduite des engins, dont la vitesse est limitée à 25 km/h, est interdite aux personnes de moins de 12 ans et il est prohibé d'y monter à plusieurs.

Comme pour les vélos, il est interdit de s'en servir sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants, d'utiliser le téléphone ou de porter des écouteurs tout en conduisant.

Les amendes vont de 35 euros pour le non-respect des règles de circulation ou le transport d'un passager à 1.500 euros pour l'usage d'engins programmés pour rouler à plus de 25 km/h.

En ville, le maire pourra avoir le dernier mot en autorisant par exemple la circulation sur certains trottoirs "à l'allure du pas", précise le ministère dirigé par Jean-Baptiste Djebbari.

(Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • j.garnau
    25 octobre12:50

    Il était temps de prendre conscience de l'existence de ces moyens de transport motorisés, mais on ne parle pas de leur assurance ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer