Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La troïka presse Athènes de s'engager à respecter le plan d'aide

Reuters19/11/2011 à 10:51

par Gareth Jones

ATHENES (Reuters) - Les créanciers internationaux de la Grèce vont presser samedi les partis politiques du pays de s'engager par écrit à soutenir les mesures d'austérité requises pour obtenir un nouveau plan de sauvetage et éviter la faillite.

Des représentants de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international (FMI) rencontreront notamment le chef de file de Nouvelle Démocratie (ND, conservateurs) qui s'est dit ouvertement réticent à apporter son soutien à la cure d'austérité imposée par les bailleurs de fonds.

La troïka s'entretiendra également avec les autres partis de la nouvelle coalition au pouvoir, le parti socialiste de l'ancien Premier ministre George Papandréou (Pasok) et le parti d'extrême-droite LAOS, pour évaluer leur engagement à mettre en oeuvre une vague de coupes budgétaires et de hausse d'impôts.

Signe de la pression qui pèse sur Athènes, le ministre néerlandais des finances, Jan Kees de Jager, a prévenu vendredi que les partis allaient devoir "faire un choix clair et sans équivoque par écrit" en signant un engagement.

"Est-ce qu'ils sont avec nous ou pas? Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre plus longtemps", a-t-il dit.

Les dirigeants européens, lassés de l'incapacité d'Athènes à atteindre ses objectifs budgétaires, craignent que les partis politiques rechignent à s'engager à mettre en oeuvre des réformes impopulaires avant les élections législatives du 19 février.

Le dirigeant de ND, Antonis Samaras, a ainsi d'ores et déjà annoncé sa volonté d'obtenir la majorité absolue lors du scrutin afin de renégocier les conditions du plan de soutien européen.

Les créanciers ont prévenu qu'ils bloqueraient le versement des huit milliards d'euros du premier plan d'aide nécessaires à Athènes pour éviter le défaut de paiement dès le mois prochain.

Conclu en octobre à Bruxelles, le nouveau plan de sauvetage de 130 milliards d'euros est censé couvrir la totalité du besoin de financement de la Grèce jusqu'en 2014.

CRISE PROFONDE

La cote de popularité du Pasok et de Nouvelle Démocratie s'est érodée cette semaine dans les sondages mais plus de deux-tiers des électeurs continuent de soutenir le nouveau Premier ministre Lucas Papadémos, seul technocrate au sein de la coalition.

La crise de la dette publique grecque a fait s'envoler les taux obligataires italiens et espagnols et a mis sous pression cette semaine ceux de la France.

Le projet de budget 2012, dévoilé vendredi, prévoit une contraction de 2,8% du produit intérieur brut (PIB) grec, qui avoisine 220 milliards d'euros, après celle de 5,5% attendue cette année.

Le projet de budget sera dans un premier temps débattu en commission la semaine prochaine et le vote en session plénière est prévu le 7 décembre.

Le texte vise à dégager dès 2012 un excédent budgétaire primaire, c'est à dire un solde positif hors service de la dette, afin de commencer à réduire le fardeau de la dette publique, qui dépasse 30.000 euros par habitant.

Marine Pennetier pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.