Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La trêve mise à l'épreuve dans l'est de l'Ukraine

Reuters07/09/2014 à 13:39

par Gabriela Baczynska et Aleksandar Vasovic DONETSK/MARIOUPOL, Ukraine, 7 septembre (Reuters) - Le cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine a été mis à l'épreuve dimanche avec la reprise de bombardements dans les environs du port stratégique de Marioupol et de la grande ville de Donetsk, les deux principaux fronts entre les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes. Chaque camp accuse l'autre d'avoir violé la trêve entrée en vigueur vendredi soir après cinq mois d'affrontements et on ignore si ces bombardements ont fait des victimes. Des explosions régulières ont retenti dans la matinée au nord de Donetsk et des colonnes de fumée noire étaient visibles dans le ciel, rapporte une journaliste de Reuters. Ces détonations provenaient des abords de l'aéroport, contrôlé par les forces gouvernementales alors que la ville de Donetsk elle-même est aux mains des séparatistes pro-russes. Des rebelles ont déclaré à Reuters que l'aéroport était vide et que les combats se concentraient désormais sur une installation militaire située à proximité. "Ecoutez le bruit du cessez-le-feu", a plaisanté un rebelle en armes. "Une véritable bataille est en cours ici." Une autre grave violation du cessez-le-feu a été signalée au cours de la nuit à Marioupol, au sud de Donetsk, où les forces gouvernementales disent avoir essuyé des tirs d'artillerie. Dans les jours qui ont précédé le cessez-le-feu, les forces gouvernementales se sont efforcées de repousser une grande offensive rebelle sur ce port de la mer d'Azov, essentiel aux exportations du secteur sidérurgique ukrainien. Les autorités de Kiev affirment que les séparatistes bénéficient de renforts russes, ce que Moscou dément. ÉCHANGE DE PRISONNIERS "Eux, les terroristes, les Russes, ils essaient de nous effrayer. Ils n'ont aucun respect pour le cessez-le-feu. Ils mentent sans arrêt. Ce sont des gens sans honneur", a dit Slavik, un soldat ukrainien armé d'une mitrailleuse. "Nous avons quitté le secteur avant-hier. Tout le monde a pu nous voir retirer nos chars conformément à l'accord. Nous avons seulement laissé des gens équipés d'armes légères pour tenir les barrages et ces monstres violent chaque mot de l'accord", a-t-il ajouté. Un chef séparatiste, Andreï Pourguine, a pour sa part déclaré à l'agence de presse russe RIA: "Malgré les provocations des forces ukrainiennes, les milices des républiques populaires respecteront scrupuleusement les accords de Minsk. Les milices n'utilisent pas et n'utiliseront pas les armes." Le cessez-le-feu conclu à Minsk, la capitale biélorusse, est intervenu après un spectaculaire renversement de situation sur le terrain, où, après deux mois d'offensive dans l'est de l'Ukraine, les forces gouvernementales ont subi la progression soudaine des séparatistes. L'Ukraine a imputé cette brusque inversion de tendance à la Russie, accusée d'envoyer des hommes et des armes sur son territoire en soutien aux rebelles. Moscou rejette catégoriquement ces accusations. Le président ukrainien Petro Porochenko et son homologue russe Vladimir Poutine sont convenus samedi au cours d'un entretien téléphonique que des mesures devaient être prises pour consolider la trêve. Ce cessez-le-feu est censé favoriser la mise en oeuvre d'un plan de paix pour mettre fin à un conflit qui a fait près de 3.000 morts. Il doit être accompagné d'un échange de prisonniers et de la création d'un couloir humanitaire pour permettre notamment l'acheminement d'une aide aux civils pris au piège des combats. L'agence Interfax a rapporté que de premiers prisonniers de guerre avaient été remis aux forces gouvernementales samedi soir, ce qu'aucune autre source n'a confirmé dans l'immédiat. (Bertrand Boucey pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.