Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La trêve globalement respectée mais fragile en Syrie-Mistura

Reuters03/03/2016 à 21:49
 (Actualisé avec déclaration du département d'Etat) 
    par Tom Miles et Stephanie Nebehay 
    GENEVE, 3 mars (Reuters) - La cessation des hostilités est 
globalement respectée en Syrie mais elle demeure fragile six 
jours après son entrée en vigueur samedi, a indiqué l'émissaire 
de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, jeudi. 
    Le diplomate a précisé que ses services collaboraient avec 
les Etats-Unis et la Russie afin "d'intervenir rapidement et 
s'assurer que toutes les parties sur le terrain désamorcent la 
situation" en cas de combats. 
    "Il nous faut malheureusement reconnaître - comme dans toute 
cessation des hostilités ou cessez-le-feu et en particulier dans 
celle-là - qu'il y a toujours un certain nombre d'endroits où 
les combats continuent, y compris dans certaines zones de Hama, 
Homs, Lattaquié et Damas", a précisé l'émissaire. 
    "La situation peut être qualifiée de fragile, le succès 
n'est pas garanti mais les progrès sont visibles, demandez aux 
Syriens", a déclaré De Mistura devant la presse. 
    Le département d'Etat américain a de son côté dit n'avoir 
constaté aucune violation significative du cessez-le-feu au 
cours des dernières 24 heures. 
    "Il y a eu des allégations selon lesquelles la trêve a été 
violée. Au cours des dernières 24 heures, il n'y a pas eu de 
nombre significatif de nouvelles allégations", a déclaré le 
porte-parole du département d'Etat, John Kirby. 
    Staffan de Mistura a proposé que les pourparlers de paix, 
suspendus le mois dernier, débutent le 9 mars mais le format des 
négociations indirectes laisse la possibilité à certaines 
parties prenantes de se joindre aux discussions à une date 
ultérieure, a-t-il expliqué. 
    "La chose la plus importante est d'enclencher une dynamique 
jusqu'à aborder les aspects politiques car c'est ce qui 
garantira la stabilité en Syrie", a-t-il dit. 
    Jan Egeland, qui préside la force d'intervention humanitaire 
chargée de faciliter l'accès aux zones assiégées, a lui aussi 
fait état de progrès: 236 camions ont pu apporter de l'aide à 
115.000 personnes au cours des trois dernières semaines. 
    "Nous estimons que l'arrêt des combats va constituer une 
avancée importante pour atteindre beaucoup plus de gens. Des 
centaines de milliers de personnes vivent dans des zones 
difficiles d'accès ou dans des régions assiégées", a-t-il 
expliqué. 
    De son côté, Vladimir Poutine a prévu d'avoir sur ce sujet 
une conférence téléphonique avec le Premier ministre britannique 
David Cameron, avec la chancelière allemande Angela Merkel et 
avec le président français François Hollande vendredi, rapporte 
l'agence Interfax citant le Kremlin. 
    La France et la Grande-Bretagne ont une nouvelle fois appelé 
le gouvernement syrien et son allié russe à mettre fin 
immédiatement aux opérations menées contre les rebelles de 
l'opposition modérée et à respecter la cessation des hostilités. 
    Dans un communiqué commun diffusé à l'issue du 34e sommet 
franco-britannique à Amiens, Londres et Paris demandent la mise 
en oeuvre immédiate des résolutions du Conseil de sécurité de 
l'Onu afin "de permettre l'acheminement rapide, sûr et sans 
entrave de l'aide humanitaire à toutes les zones de Syrie qui en 
ont besoin". 
    La Syrie a été privée d'électricité et d'accès à internet 
pendant quelques heures jeudi pour une raison inconnue, a 
rapporté l'agence de presse Sana.  
    Cette panne a affecté la "grande majorité des provinces", a 
précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Le 
ministre de tutelle, cité par Sana, a affirmé que le service 
devrait être totalement rétabli avant minuit. 
 
 (Tom Miles et Stephanie Nebehay avec Polina Devitt à Moscou et 
Elizabeth Pineau à Amiens; Pierre Sérisier et Nicolas Delame 
pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.