1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La tempête Gabriel dévoile des munitions de la Seconde Guerre mondiale
Le Point01/02/2019 à 19:25

L'unité spécialisée, venue de Cherbourg, ne s'attendait sans doute pas à de telles découvertes en se rendant sur la plage des Escaudrines à Oye-Plage dans le Pas-de-Calais. Comme le rapporte France Bleu, les démineurs ont été appelés mardi 29 janvier pour neutraliser plusieurs munitions. Après quelques minutes de recherche, ils se rendent vite compte qu'il y en a beaucoup plus. Pour cause : ils retrouveront sur la plage 83 grenades, deux mortiers (un de 80 mm, l'autre de 60 mm) et deux obus de 88 mm et de 180 mm. « Avec les mouvements de sable, les marées et la tempête Gabriel de ces derniers jours, on a découvert un grand nombre de munitions. Entre l'intervention banale prévue et cette quantité-là, cela a été une sacrée surprise », raconte Teddy Lauby, le directeur des services municipaux de Oye-Plage.

L'ensemble des munitions repérées se situe entre les deux blockhaus présents sur la plage. La mairie a donc décidé de mettre en place un périmètre de sécurité entre eux, soit sur une centaine de mètres de large. La municipalité invite les promeneurs éventuels et les riverains « à bien respecter l'interdiction, car il en va de leur sécurité », insiste sur les antennes de la radio Teddy Lauby.

Plusieurs semaines avant de détruire ces munitions

Les munitions retrouvées ont été datées de la Seconde Guerre mondiale. « On est assez habitués sur les communes littoral du Nord...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer