Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La taxe d'habitation va-t-elle vraiment être supprimée pour tout le monde ?
information fournie par Le Revenu18/06/2019 à 07:30

Dans certains cas, vous pourriez continuer à payer la taxe d'habitation même après 2020. (© DR)

Dans certains cas, vous pourriez continuer à payer la taxe d'habitation même après 2020. (© DR)

La suppression de la taxe d’habitation (sauf pour les résidences secondaires) est en marche et de nombreux ménages en bénéficient déjà. Il n'empêche, vous pourriez avoir quelques surprises en recevant vos prochains avis d’imposition. Pour certains, elle pourrait même ne pas disparaître totalement. Explications.

Édouard Philippe, Premier ministre, l’a confirmé lors de son discours de politique générale devant les parlementaires : la taxe d’habitation sur les résidences principales sera intégralement supprimée pour l’ensemble des Français, sauf exceptions.

Entièrement supprimée en 2023 ?

La taxe d’habitation va disparaître progressivement. Cette année, 80% des redevables vont avoir la bonne surprise de voir le montant de la taxe d'habitation pour la résidence principale diminuer pour la seconde année (un dégrèvement de 30% a déjà été appliqué en 2018), à condition de remplir des conditions de revenus. Ils vont avoir un dégrèvement de 65% et seront en principe totalement exonérés en 2020.

Pour les 20% de contribuables restant, il a été annoncé qu’ils bénéficieraient eux aussi de la «suppression de la taxe d’habitation» à partir de 2021 jusqu’à disparaître en 2023. Cette disposition n’est pas encore définitive, elle sera comprise et votée dans le budget 2020 a-t-on expliqué au ministère des Finances.

Pas vraiment

Mais, attention, vous pourriez avoir quelques surprises en recevant vos prochains avis d’imposition.

«La disparition n’est que théorique, souligne Frédéric Zumbiehl juriste à l’UNPI. Car l’article 1414 C du code général de impôts précise expressément que le montant du dégrèvement est calculé sur la base des taux de taxe d’habitation

0 commentaire