Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La survie de La Redoute est en jeu, prévient Kering

Reuters19/03/2014 à 14:44

SELON KERING, LA SURVIE DE LA REDOUTE EST EN JEU

PARIS (Reuters) - Kering prévient que l'avenir de La Redoute dépend de l'acceptation en l'état du plan social présenté par la direction de son ex-filiale, pour l'heure rejeté par une majorité des syndicats.

"La survie de La Redoute est en jeu", titre Kering dans un communiqué diffusé mercredi. "A ce jour, il n'y a pas d'autre repreneur pour l'entreprise, et Kering ne continuera pas à financer les pertes de La Redoute sans plan de transformation."

Kering a cédé La Redoute en décembre pour un euro symbolique à deux dirigeants de la société de vente par correspondance, Nathalie Balla et Eric Courteille.

La nouvelle direction a annoncé la suppression de 1.178 postes, avec des départs étalés sur quatre ans et un maximum de 700 départs contraints. Kering s'est de son côté engagé à financer le projet des repreneurs et les mesures sociales à hauteur de 520 millions d'euros.

La CFDT, syndicat majoritaire à La Redoute, la CGT et Sud ont jugé insuffisant le protocole d'accord que la direction soumet à leur signature d'ici jeudi soir. La CFE-CGC a quant à elle décidé de quitter l'intersyndicale car elle refuse que des blocages de sites soient organisés à l'appui des revendications.

"Kering considère que les propositions formulées lors de la dernière réunion du lundi 17 mars sont fermes et définitives", souligne le groupe dans son communiqué.

"L'avenir de La Redoute est aujourd'hui suspendu à l'acceptation ou au refus de l'accord sur les mesures d'accompagnement social mis à la signature ce jeudi 20 mars."

"(...) La pérennité et le développement de l'entreprise ne sont pas envisageables sans cet accord", insiste Kering.

Lors d'une assemblée générale mardi sur le site de La Martinoire, à Wattrelos (Nord), une majorité des quelque 300 salariés présents ont voté contre le protocole d'accord, a-t-on appris auprès de la CGT.

La direction de La Redoute propose une indemnité minimale de départ volontaire de 20.000 euros, à laquelle s'ajoute 750 à 1.200 euros selon les cas par année d'ancienneté, plus un mois de salaire pour les 50-54 ans et deux mois pour les 55 ans et plus.

Les syndicats réclamaient une indemnité de base de 40.000 euros et 1.500 euros par année d'ancienneté.

(Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Belot)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.