1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Suède relève sa prévision de croissance 2015 à 2,8%
Reuters21/08/2015 à 17:01

HARPSUND, Suède, 21 août (Reuters) - L'économie suédoise devrait bénéficier cette année d'une croissance plus forte que prévu initialement, malgré les risques que font peser sur elle la fragilité de la reprise en Europe et le ralentissement en Chine, a déclaré vendredi le gouvernement. La bonne santé de ses finances publiques a permis à la Suède d'échapper à l'austérité budgétaire ces dernières années et la faiblesse des taux d'intérêt a soutenu la consommation, faisant du pays l'un des meilleurs élèves d'Europe sur le plan économique. Stockholm prévoit désormais une croissance de 2,8% cette année, contre 2,6% attendu en juin, un chiffre à comparer à celui de 1,3% attendu pour la zone euro. "Les années à venir seront meilleures pour la Suède", a déclaré la ministre des Finances, Magdalena Andersson. "La croissance s'accélère, le chômage baisse, les finances publiques s'améliorent." Elle a toutefois reconnu la présence de "risques baissiers", ajoutant que "le premier d'entre eux est celui d'un atterrissage brutal en Chine". Elle a également évoqué les difficultés économiques persistantes de la zone euro, le ralentissement des deux grands voisins de la Suède que sont la Norvège et la Finlande ou encore les interrogations sur les prix des actifs suédois. Sur ce dernier point, le premier gouverneur adjoint de la Riksbank, la banque centrale suédoise, a renouvelé jeudi l'appel des autorités monétaires en faveur de mesures d'urgence pour freiner l'envolée de la dette des ménages et celle des prix immobiliers, deux évolutions considérées comme des menaces potentielles pour la croissance. Ces deux problèmes ont été amplifiés par la faiblesse historique des taux de la Riksbank (le taux directeur est actuellement fixé à -0,35%), qui vise à endiguer tout risque de déflation. (Daniel Dickson et Johan Sennero; Marc Angrand pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer