Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La stratégie française sous le feu des critiques au Mali

Le Point18/11/2013 à 21:28

Manuel Valls et le président malien Keïta, dimanche à Bamako.

Interrogé à propos de l'enquête sur l'assassinat des deux journalistes français de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, en déplacement ce week-end à Bamako, a simplement répondu qu'elle était désormais placée "sous la responsabilité du procureur de Paris". Le ministre a ensuite pris soin d'ajouter que la SDAT, sous-direction antiterroriste, et la DCRI s'étaient rendues sur le terrain "dans une coopération de très grande qualité avec nos forces armées et nos amis maliens".

Mais les "amis maliens", eux, ne sont pas de cet avis. "Nous avons été mis à l'écart de cette enquête", affirme un officier des forces armées maliennes. "Dans cette enquête comme sur le terrain, nous n'avons aucune marge de manoeuvre à Kidal." Les soldats maliens se sentent impuissants et sont "très mal à l'aise" avec la situation. "Nous vivons cela comme une humiliation", déplore l'officier.

Malaise à Kidal

Le noeud de la discorde se trouve dans le nord du pays, et plus particulièrement à Kidal. "Dans cette ville, nos forces de sécurité sont confinées, l'arme au pied. Kidal échappe aujourd'hui à notre contrôle, il faut que la souveraineté du Mali sur Kidal soit une réalité", avait déclaré le président malien Ibrahim Boubacar Keïta le 4 novembre, deux jours après l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Du côté de l'armée française, on rétorque que les militaires n'ont aucun...

Lire la suite sur Le Point.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    18 novembre17:20

    les amis maliens...mdr de l'expression !!!!

    Signaler un abus

  • M2734309
    18 novembre13:43

    Faux ! l'Afrique est en pleine expansion.

    Signaler un abus

  • M2496916
    18 novembre12:41

    De toute façon il n'y aura bientot plus de différence entre la France et l'Afrique...

    Signaler un abus

  • M2496916
    18 novembre12:39

    Le Mali c'est comme l'Irak, comme l'Afghanistan et tous les autres on y est a vitam eternam.

    Signaler un abus

  • M4841131
    18 novembre12:01

    il est ministre de quoi, déjà ?? de l'intérieur, mais alors le mali , c'est un département français ,finalement, rien d ' anormal, y a pas de pb en métropole

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.