Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La soeur du dirigeant nord-coréen ne voit pas l'intérêt d'un nouveau sommet avec les Etats-Unis
AFP10/07/2020 à 09:13

Kim Yo Jong, soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, le 2 mars 2019 lors d'une visite officielle à Hanoi, au Vietnam ( POOL / JORGE SILVA )

Kim Yo Jong, la soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, a déclaré vendredi qu'elle ne voyait pas l'intérêt d'un nouveau sommet avec les Etats-Unis à moins "d'un changement décisif" de la part de Washington.

Si un sommet avait lieu, "il est trop évident qu'il ne servirait qu'à des vantardises ennuyeuses" de la part de "quelqu'un d'orgueilleux", a déclaré à l'agence nord-coréenne KCNA Kim Yo Jong, qui s'est imposée comme une des personnalités les plus puissantes du régime reclus.

Kim Jong Un et le président américain Donald Trump se sont rencontrés pour la première fois en 2018 à Singapour mais les négociations sont au point mort depuis le fiasco du deuxième sommet en février 2019 à Hanoï. 

Image télévisée de la rencontre entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président américain Donald Trump à Panmunjom le 30 juin 2019 ( AFP / Jung Yeon-je )

Cet échec avait été provoqué par le désaccord sur les concessions que devrait faire la Corée du Nord pour obtenir un allègement des lourdes sanctions internationales qui pèsent sur elle en raison de ses programmes nucléaires et balistiques prohibés par l'ONU.

M. Trump a déclaré cette semaine que s'il estimait "que cela puisse être utile", il rencontrerait "certainement" à nouveau M. Kim.

"Nous n'avons pas besoin de nous asseoir à la même table que les États-Unis en ce moment", a répondu Kim Jong Un. 

La dénucléarisation, a-t-elle ajouté, "n'est pas possible à ce stade" et ne peut se faire qu'avec des "mesures importantes et simultanées" de la part de l'autre partie. 

Affirmant s'exprimer à titre personnel, elle a souligné qu'elle ne faisait pas référence à une levée des sanctions.

Washington possède 28.500 militaires stationnés en Corée du Sud pour  protéger ce pays de son voisin du Nord.

Les Etats-Unis ont également de nombreux moyens militaires au Japon et dans la région Pacifique. 

Pyongyang insiste sur le fait que sa puissance nucléaire est nécessaire pour se prémunir d'une éventuelle attaque américaine. 

En décembre, M. Kim avait déclaré la fin de son moratoire sur les essais de missiles balistiques de longue portée. 

A plusieurs reprises, Pyongyang a déclaré ne pas vouloir poursuivre ses pourparlers avec Washington tant que les Etats-Unis ne renonceraient pas à leur politique "hostile".

kjk/slb/amj/juf/oaa

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pmondet
    09:55

    Le petit gros a besoin d'un porte parole maintenant?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer