1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La SocGen ne veut plus de ses comptes, le FN crie au "scandale"
Reuters21/11/2017 à 12:36

LA SOCGEN NE VEUT PLUS DE SES COMPTES, LE FN CRIE AU "SCANDALE"

PARIS (Reuters) - Le Front national a dénoncé mardi l'attitude de la Société Générale après des révélations de France Inter et Mediapart selon lesquels la banque historique de la formation d'extrême droite lui aurait demandé de clôturer ses comptes.

"Il semblerait que cette banque ne veuille plus de nous, on se demande pourquoi", a déclaré à Sud Radio le directeur de la communication de parti, David Rachline. "C'est un véritable scandale."

Selon France Inter et Mediapart, qui publie notamment une lettre interne au FN daté de lundi, la Société Générale a demandé au parti de Marine le Pen de clôturer l'ensemble de ses comptes, ceux du siège comme ceux de plusieurs fédérations.

Contactée par Reuters, la Société Générale a fait savoir qu'elle était "tenue au secret bancaire et ne (pouvait) donc s'exprimer sur un dossier privé".

"Nous tenons néanmoins à préciser que dans le cadre de la relation que nous avons avec l'ensemble de nos clients, que ce soit pour l'ouverture ou la clôture d'un compte, nous suivons a la lettre les réglementations en vigueur et les exigences qui s'imposent a un établissement bancaire", a poursuivi la banque.

Le FN est dans une très mauvaise posture financière, lourdement endetté après la campagne présidentielle et les résultats décevants aux législatives, dont le parti chiffrait en décembre 2016 la somme nécessaire pour les mener à bien à 27 millions d'euros.

La seule présidentielle a représenté une dépense de 12,5 millions d'euros pour le parti. Cette somme doit être remboursée intégralement par l'Etat, mais pas avant l'examen et la validation des comptes de campagne.

"La situation du Front national est tout à fait saine et il n'y a aucune raison qu'un banquier prenne ce motif-là pour éjecter ainsi aussi brutalement un client aussi ancien et qui s'est toujours parfaitement conduit sur le plan des règles bancaires", a dit sur BFM TV Wallerand de Saint-Just, le trésorier du FN.

Marine Le Pen doit tenir une conférence de presse mercredi au siège du FN à Nanterre sur le thème "La démocratie française menacée par les oligarchies financières".

David Rachline a fustigé mardi "les banques et certains membres de l'oligarchie" qui se serviraient, selon lui, de "leur pouvoir financier pour faire en sorte que certains partis politiques ne puissent pas faire campagne".

(Elizabeth Pineau, Cyril Camu et Mathieu Protard, édité par Yves Clarisse)

61 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.joly1
    22 novembre18:54

    Nocisk : s'il vous plait faites un effort de compréhension. Cela fait au mois 10 fois que je vous dit que mon parti n'est pas le PS. Je n'ai jamais été au PS je n'y suis pas et je n'y serai jamais. Pourquoi ? Parce que je suis de gauche.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer