1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La semaine noire de Nicolas Hulot

Le Point08/02/2018 à 10:55

« E bdo »  s'apprêterait à revenir sur la plainte pour viol déposée en 2008 contre Nicolas Hulot par une jeune femme, qui a ensuite été classée sans suite.

Cela faisait déjà quelques jours que les amis et collaborateurs du ministre de la Transition écologique s'interrogeaient à voix haute sur la sérénité de leur chef, déjà réputé pour être un angoissé. Le cabinet aurait été en proie à « un bordel sans nom (sic) », murmurait même une petite main. Fin janvier, la conseillère en communication Nathalie Mercier claque la porte du ministère. La raison ? Selon un visiteur du ministre, « il ne lui faisait pas confiance ». Sauf que personne ne la remplace. Alors, nombreux au cabinet sont ceux qui s'interrogent sur ses échappées, hors agenda, à Saint-Lunaire, en Bretagne, devenues quasi hebdomadaires. Nicolas Hulot y va pour s'isoler et retrouver les siens. Quand il est à Paris, sa famille vient le voir. Plus régulièrement qu'à l'habitude. Les dossiers, eux, s'empilent boulevard Saint-Germain.

Mercredi matin, la réunion du cabinet ? jusqu'ici tenu éloigné de toutes les rumeurs ? qui devait être consacrée aux transports et aux chutes de neige est finalement restreinte à quelques collaborateurs. Les rares présents, comme les absents, n'ont guère de doutes : c'est une nouvelle polémique qui s'apprête à frapper le ministre et ses équipes. « Tout va sortir cette semaine », lâche Nicolas Hulot dans un silence assourdissant. Tout, mais quoi ? Le nouveau magazine Ebdo s'apprêterait à revenir sur la plainte pour viol déposée en 2008 par une jeune femme, qui a...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer