Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La saison de la pêche commence samedi

RelaxNews07/03/2014 à 12:38

Coup d'envoi de la saison de la pêche à la truite samedi 8 mars robcocquyt/shutterstock.com

(Relaxnews) - 1.278.837 d'adeptes vont dépoussiérer leur canne à pêche à compter du samedi 8 mars, date d'ouverture de la saison de la pêche aux salmonidés en France.

Il devrait y avoir foule au bord des cours d'eau cette saison, puisque 173.034 cartes de pêche ont déjà été distribuées, confie la Fédération Nationale de la Pêche. Ce chiffre représente une augmentation de 60% par rapport à la même période en 2013.

Et l'ouverture de la pêche aux salmonidés est un temps fort pour les pêcheurs, d'autant que la truite est le poisson le plus recherché par les adhérents (38%).

Les lignes pouront être lancées jusqu'au 21 septembre prochain. Ces dates correspondent à l'ouverture de la pêche dans les cours d'eau de première catégorie. Car ceux de la seconde catégorie sont ouverts toute l'année. Ces eaux permettent de pêcher les sandres par exemple, mais pas le brochet qui lui aussi est soumis à une ouverture spécifique (de mai jusqu'à fin janvier de l'année suivante). 

Le nouveau portrait du pêcheur

Les stéréotypes ont certainement la vie dure. Qui n'imagine pas le pêcheur lambda sous les traits d'un homme souvent âgé, autour des 65 ans ? La Fédération Nationale de la Pêche a mené son enquête, avec le concours du cabinet Bipe, pour tracer le nouveau visage du pêcheur. Les idées reçues sont balayées d'emblée : les plus de 65 ans ne représentent que 16% des pratiquants. La réalité du cliché, les pêcheurs sont effectivement des hommes. Ils sont 97% à exercer leur hobby en eau douce. 

Les pêcheurs dépensent en moyenne 681 euros par an, sans compter le coût de la carte de pêche. C'est le matériel qui représente le budget le plus onéreux (155 euros). Les amateurs s'adonnent à la pêche surtout par loisir (53%), mais aussi pour être en contact avec la nature (20%). Les techniques préférées sont d'abord le coup (63%) suivi du leurre (55%) et de la pêche au vif (41%). 

L'ensemble de ces résultats sont issus d'enquêtes menées par le Bipe et le FNPF auprès de 7.900 pêcheurs et 160 structures associatives de pêche. 


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.