Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La saga parlementaire du mariage gay proche du dénouement

Reuters17/04/2013 à 21:07

VERS L'ÉPILOGUE PARLEMENTAIRE POUR LE "MARIAGE POUR TOUS"

PARIS (Reuters) - Les députés français ont amorcé mercredi l'épilogue parlementaire du "mariage pour tous" avec l'examen en seconde lecture du projet de loi, qui cristallise toujours une vive contestation à droite et dans la rue.

L'opposition de droite ne se fait guère d'illusion sur l'adoption du texte, pour lequel un vote solennel est prévu mardi, mais entend batailler jusqu'au bout.

L'UMP et ses alliés réfléchissent désormais à un recours devant le Conseil constitutionnel après le vote du projet de loi, qui a été adopté lundi en commission des Lois.

Les débats dans l'hémicycle ont débuté à 17h00. En première lecture, les joutes avaient duré 110 heures. Le gouvernement a demandé l'application du "temps législatif programmé", une procédure instaurée par la précédente majorité qui fixe à l'avance la durée des discussions, afin de limiter les débats à 25 heures.

Une accélération inacceptable du calendrier pour la droite qui dénonce un passage en force, de même que le collectif "La Manif pour tous" qui a décidé d'une nouvelle manifestation dimanche à Paris sous le slogan "Ils accélèrent, on accélère", peut-être le 23 avril, avant des rassemblements les 5 et 26 mai.

"Logiquement, avant le week-end c'est une affaire qui devrait être entendue", a déclaré à Reuters le président de la commission des Lois.

Pour Jean-Jacques Urvoas, il n'y a pas de raison que l'Assemblée modifie le texte adopté à main levée par le Sénat, et les députés pourraient faire un "conforme" (vote conforme). Les débats s'achèveraient ainsi vendredi soir.

"Ça n'amoindrira pas notre combativité", a déclaré le député UMP Philippe Gosselin à Reuters. "Le message que l'on veut envoyer à l'extérieur c'est : 'Tenez bon', la mobilisation citoyenne est très forte, il ne faut pas la relâcher".

LE TEMPS DES CERISES

Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes, estime que "les Français veulent qu'on en finisse". Il a souhaité que les débats dans l'hémicycle "ne nourrissent pas de violences à l'extérieur".

"Le débat républicain doit l'emporter", a souligné mercredi la porte-parole du gouvernement, Najat-Vallaud Belkacem, alors que des rassemblements des anti-mariage gay sont prévus chaque soir à 19h00 près de l'Assemblée nationale.

Gauche et droite se renvoient la responsabilité des débordements qui ont marqué le défilé parisien de "La Manif pour tous" le 24 mars ou des "comités d'accueil" organisés par des opposants contre des ministres et des personnalités favorables à cette promesse de campagne de François Hollande.

L'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin a accusé mercredi sur RTL le gouvernement de "diviser les Français" et a évoqué "une menace de chienlit" dans le pays. Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a estimé mardi que le texte ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels préparait "une société de violence".

Jean-Marc Ayrault a lancé mercredi un appel aux responsables de la droite pour qu'ils contribuent "à apaiser le climat et non pas à le tendre".

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a pour sa part stigmatisé les "cracheurs de haine, ceux qui font acte de violence, qui insultent des élus", "ces factieux qui mettent en question les prérogatives" du Parlement.

"Le gouvernement exprime sa détermination à conduire ce texte à son terme avec une réelle majorité", a-t-elle ajouté.

La ministre, qui avait émaillé les premiers débats de références poétiques et littéraires, a conclu son intervention dans l'hémicycle en fredonnant le premier couplet du "Temps des cerises" où les amoureux ont "du soleil au coeur".

Emile Picy et Sophie Louet, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.