1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Russie soupçonnée de s'infiltrer dans des systèmes informatiques sensibles

Le Parisien17/04/2018 à 15:33

La Russie soupçonnée de s'infiltrer dans des systèmes informatiques sensibles

Le National Cyber Security Center britannique et le FBI n'ont pas mis de gants ou de conditionnel pour désigner le Kremlin comme le maitre d'oeuvre derrière une recrudescence de cyberattaques visant des systèmes informatiques importants ces derniers jours. « Les cibles de cette cyberactivité malveillante sont principalement les gouvernements et les organisations du secteur privé, les fournisseurs d'infrastructures cruciales et les fournisseurs d'accès à internet », ont annoncé dans un communiqué conjoint les deux autorités. Des routeurs électroniques ou les pare-feu informatiques ont été visés.Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne tirent le signal d'alarme : « l'état actuel des réseaux américain et britannique, associé à une campagne du gouvernement russe pour exploiter ces réseaux, menace notre sécurité et notre santé économique ».Le scepticisme françaisEn France, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), en charge de la détection des cybermenaces, a également observé une nouvelle vague de «cyberattaquants de haut-niveau qui cartographient les réseaux mais nous ne savons pas ce qu'ils préparent». Selon son directeur général, Guillaume Poupard, «ces activités sont inquiètantes car ils sont discrets et ne détruisent rien pour l'instant mais préparent des actes de quasi guerre comme du sabotage et des prises de contrôles de réseaux ».Les cibles seraient les Opérateurs d'Importance Vitale (OIV) dont les gestionnaires des réseaux d'eau, de transports ou d'énergie. La liste de ces fameux OIV est classée Secret-Défense.La Russe nie sa responsabilitéCes pirates informatiques n'ont en revanche toujours pas de passeport, pour l'Anssi. «Nous travaillons tous les jours avec nos alliés anglo-saxons mais l'attribution de l'origine des attaques reste du domaine national et ce n'est pas notre rôle de désigner qui est derrière ».Et de rappeller la prudence nécessaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer