Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Russie se prépare à une récession d'ampleur en 2015

Reuters26/12/2014 à 21:20

(Actualisé avec les déclarations sur l'inflation) MOSCOU, 26 décembre (Reuters) - L'économie russe pourrait se contracter de 4% en 2015 si les cours du brut se maintiennent à leur niveau actuel, autour de 60 dollars le baril, a déclaré vendredi le ministre des Finances Anton Silouanov. Le déficit budgétaire se situera au-delà de 3% l'an prochain si les prix du pétrole ne remontent pas, a ajouté le ministre. De son côté, le ministre de l'Economie Alexeï Oulioukaïev a déclaré ce même vendredi qu'il prévoyait une inflation de 10% à la fin de 2015, la crise du rouble ne s'étant alors pas encore dénouée. "La prévision d'inflation est haute, rude; nous prévoyons un taux de 10% à la fin de l'année (2015)", a dit Oulioukaïev à la chaîne de télévision Rossia 24, précisant que l'inflation serait à deux chiffres tout au long de l'an prochain, culminant à la fin du premier trimestre ou au trimestre suivant. Andreï Beloussov, un conseiller économique du président Vladimir Poutine, a dit jeudi que l'inflation annuelle était de 10,4% et pourrait atteindre 11% d'ici la fin du mois, dépassant la barre des 10% pour la première fois depuis la crise financière de 2008-2009. Touchée par les sanctions occidentales pour son rôle dans le conflit ukrainien, la chute des cours du pétrole et l'effondrement du rouble, la Russie se dirige vers sa première contraction depuis 2009. Plusieurs mesures gouvernementales et un relèvement spectaculaire de ses taux d'intérêt par la banque centrale russe n'ont eu jusqu'à présent que peu d'effets, même si le rouble a amorcé une remontée ces derniers jours. Le rouble a gagné ce vendredi 2,66% à 53,95 par dollar. RUBUTSTN=MCX Le billet vert est en baisse de plus de 10% par rapport à la devise russe depuis le début de la semaine, tout en conservant un gain d'environ 60% sur l'ensemble de 2014. Le ministre russe des Finances a déclaré jeudi à la faveur du frémissement de la monnaie russe que la crise du rouble était finie. Le niveau des réserves de changes du pays n'en est pas moins à un creux depuis 2009 et l'inflation annuelle a dépassé la barre des 10%. ID:nL6N0ND2NN La banque centrale russe a annoncé par ailleurs vendredi son intention de fournir un prêt de 99 milliards de roubles (1,6 milliard d'euros) à la banque Trust afin d'éviter que cette dernière ne fasse faillite. ID:nL6N0UA09E Le ministre des Finances a annoncé pour sa part que les banques publiques VTB VTBR.MM et Gazprombank bénéficieraient de capitaux supplémentaires pour les aider à financer des projets d'investissement. L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mardi placer la note souveraine de la Russie sous surveillance avec implication négative. ID:nL6N0U72WM Cette décision fait suite à une rapide détérioration de la flexibilité monétaire du pays et à l'affaiblissement de son économie, explique S&P dans un communiqué. Actuellement notée "BBB-" par S&P, la Russie pourrait être dégradée en janvier et sortirait alors de la catégorie "investissement", a prévenu l'agence de notation. (Darya Korsunskaya et Vladimir Abramov,; Patrick Vignal et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.