Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Russie perd un satellite à 200 millions d'euros

Reuters16/05/2014 à 14:15

ALMATY (Reuters) - Une fusée russe Proton-M s'est écrasée vendredi peu après son décollage du pas de tir de Baïkonour, au Kazakhstan, perdant un satellite de télécommunications à 200 millions d'euros qu'elle devait placer en orbite.

C'est la deuxième fois en moins d'un an qu'une fusée Proton-M s'écrase peu après le décollage, après un accident similaire en juillet dernier. C'est aussi la deuxième fois, après 2011, que la Russie perd un satellite européen destiné à renforcer la couverture du territoire russe pour l'accès à internet.

Selon l'agence spatiale russe, Roskosmos, la fusée, qui a décollé à 01h42 heure de Moscou (21h42 GMT jeudi), a connu une "situation d'urgence" qui a provoqué l'échec de la mission.

Une panne de moteur est survenue pour une cause encore indéterminée lors de la troisième phase de la mise en orbite, environ neuf minutes après le décollage, à une altitude de 160 kilomètres, a déclaré le directeur de Roskosmos, Oleg Ostapenko.

Le satellite qu'il transportait, l'Express-AM4R, fabriqué par Astrium, filiale d'Airbus Group, devait améliorer l'accès internet et les télécommunications dans les parties les plus reculées de la Fédération.

Les débris du satellite se sont tous consumés dans l'atmosphère, a dit Oleg Ostapenko aux agences de presse russes.

La perte du satellite retarde un certain nombre de projets commerciaux de trois ou quatre ans.

"C'est un coup dur, bien sûr. Le problème est que notre fusée la plus fiable, la plus puissante et la plus utilisée, a un très mauvais bilan", a déclaré Ivan Moïsseïev, directeur de l'Institut de politique spatiale, un groupe de recherches.

Selon lui, la fusée a un taux d'échec de 7% et ce manque de fiabilité est préjudiciable à Roskosmos, tout en favorisant ses rivaux européen comme Arianespace ou américain comme le nouveau venu SpaceX.

"Si l'on compare avec nos principaux concurrents, avec l'Europe, leur dernier accident remonte à douze ans", a souligné Moïsseïev.

Lors de l'accident d'une fusée Proton-M en juillet dernier, trois satellites de navigation avaient été perdus, pour un coût total d'environ 145 millions d'euros.

A la suite de ce nouvel échec, le Kazakhstan a suspendu vendredi tous les lancements à partir de son territoire, rapporte la chaîne russe Rossia-24.

(Dmitri Soloviov; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.