1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Russie menacée de disqualification par l'UEFA
Reuters14/06/2016 à 13:54

L'ÉQUIPE RUSSE SERA DISQUALIFIÉE EN CAS DE NOUVELLES VIOLENCES

PARIS (Reuters) - L'UEFA a prononcé mardi une disqualification avec sursis de l'équipe de Russie valable jusqu'à la fin de l'Euro 2016 de football pour les violences auxquelles ses supporters se sont livrés lors du match Angleterre-Russie samedi au Stade Vélodrome à Marseille.

La Fédération européenne de football a en outre infligé une amende de 150.000 euros à la Fédération russe visée pour "des troubles à l'ordre public, l'usage de feux d'artifice et des comportements racistes".

"Un tel sursis sera levé si des incidents de nature similaire (violences publiques) se produisent à nouveau dans le stade à l'occasion d'un des matches que l'équipe russe doit encore disputer dans le tournoi", précise un communiqué de l'UEFA.

Selon le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, 150 "hooligans" russes "extrêmement entraînés" ont pris part, entre autres, aux violences qui ont fait 35 blessés samedi dans la ville.

Mais la sanction de l'UEFA, prise lors d'une réunion de la commission disciplinaire à Paris et susceptible d'appel, ne concerne que les incidents qui se sont produits à l'intérieur du stade lors du match nul (1-1) entre Anglais et Russes. L'enceinte du stade, seule, se trouve sous la juridiction de l'UEFA qui ne peut pas se prononcer sur les violences qui se sont produites avant et après la rencontre dans le centre de Marseille.

Une quarantaine de supporters russes se trouvent actuellement retenus à la gendarmerie de Mandelieu (Alpes-Maritimes). Parmi ceux-ci, 35 supporters ont refusé de descendre du bus qui devait les acheminer à Lille pour le prochain match de leur équipe contre la Slovaquie mercredi et disent attendre l'arrivée sur place du consul de Russie.

(Julien Prétot, édité par Eric Faye et Pierre Sérisier)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer