Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La révision de la Constitution sera votée largement, dit Valls

Reuters06/01/2016 à 20:41

MANUEL VALLS SE DIT PERSUADÉ QUE LA RÉFORME CONSTITUTIONNELLE SERA VOTÉE À UNE LARGE MAJORITÉ

PARIS (Reuters) - Manuel Valls s'est dit mercredi convaincu que la révision de la Constitution, décidée à la suite des attentats du 13 novembre mais très critiquée dans les rangs de la gauche, serait adoptée à une très large majorité.

Le Premier ministre a ajouté qu'il ne pouvait être question d'étendre à tous les Français condamnés pour des crimes terroristes la possibilité de les déchoir de la nationalité car il n'est, selon lui, pas possible de créer des apatrides.

Cette idée a germé chez des parlementaires socialistes pour éviter de stigmatiser les binationaux, que le projet de loi constitutionnelle cible.

"Je suis convaincu que la révision de la Constitution, que nous avons proposée avec le président de la République, sera adoptée à une très large majorité", a déclaré Manuel Valls sur BFMTV.

"Pourquoi ? Parce que ce besoin d'unité et de rassemblement que veulent imposer les Français, d'une certaine manière, il va s'imposer aux parlementaires", a-t-il ajouté. Une allusion aux sondages montrant que près de neuf Français sur dix sont favorables à cette mesure.

Dans ce débat, "il y a beaucoup de propositions", a souligné Manuel Valls, "mais il y a une condition qui doit être très claire : la France ne peut pas créer des apatrides".

Dans sa formulation actuelle, le projet de loi vise les binationaux nés en France condamnés "pour un crime constituant une atteinte grave à la vie de la nation". Mais l'extension de cette possibilité à ceux qui n'ont que la nationalité française, sera néanmoins discutée à l'occasion du débat parlementaire.

Interrogé sur la demande de Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, de prévoir cette déchéance non seulement pour les crimes mais aussi pour les délits terroristes, Manuel Valls a souligné que le Conseil d'Etat avait donné un avis contraire.

"Quand nous avons transmis le texte pour avis au Conseil d'Etat (...), nous avions inscrit 'les crimes et les délits' mais le Conseil d'Etat a enlevé 'les délits' puisqu'il considère que la déchéance de nationalité quand on est né Français doit être liée à des crimes particulièrement graves", a-t-il dit.

Devant les membres du Conseil constitutionnel, le chef de l'Etat, François Hollande, avait défendu mardi l'autre volet du texte : l'inscription de l'état d'urgence dans la Constitution, sans s'exprimer sur le débat sur la déchéance.

Annoncé trois jours après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts à Paris et à Saint-Denis, le projet de loi sera débattu début février à l'Assemblée nationale et début mars au Sénat, avant de devoir être voté au Congrès par une majorité des trois cinquièmes pour être adopté.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.