1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La rentabilité de la TV gratuite s'est dégradée en 2016
Reuters27/12/2017 à 18:14

LA RENTABILITÉ DE LA TV GRATUITE S'EST DÉGRADÉE EN 2016

PARIS (Reuters) - Les chaînes de télévision gratuites ont vu leur rentabilité se dégrader en 2016 en France, peut-on lire dans un bilan dressé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel selon lequel une poignée seulement de chaînes de la TNT ont atteint l'équilibre économique.

Selon cette étude du régulateur de l'audiovisuel publiée mardi, le résultat d'exploitation de l'ensemble des chaînes gratuites appartenant à un groupe privé a basculé dans le rouge l'an dernier en s'inscrivant à -82 millions d'euros, contre +36,4 millions d'euros en 2015.

Il s'agit d'une première depuis la création de cet ensemble qui rassemble les chaînes privées historiques et les nouvelles chaînes de la TNT lancées en 2005 et 1012.

Le résultat net de ce groupement qui inclut les chaînes des groupes TF1, M6, NextRadioTV (Altice), NRJ, Vivendi, Lagardère (Gulli) et Amaury (L'Equipe) est en revanche resté positif à 25,1 millions d'euros, mais en forte baisse par rapport à l'année précédente (386,5 millions d'euros).

Si les mastodontes M6 et TF1 continuent de résister en dépit de l'érosion continue de leur chiffre d'affaires depuis onze ans, leurs résultats n'ont pas permis de compenser les pertes opérationnelles des nouvelles chaînes de la TNT.

Leur arrivée a fait exploser l'offre de contenus gratuits pour les téléspectateurs alors que les ressources publicitaires ont connu une croissance atone sur la même période, compliquant l'équation financière pour ces nouveaux acteurs dont les revenus dépendent principalement des annonceurs.

Si les chaînes de la TNT ont vu globalement leurs revenus publicitaires progresser de 8% en 2016, leurs pertes d'exploitation se sont creusées pour atteindre 203,3 millions d'euros contre 141,5 millions lors de l'exercice précédent.

Cette dégradation s'explique pour partie par les difficultés des chaînes du groupe Canal+ - C8, CStar et CNews (ex-ITELE) - et par l'arrivée en clair de la chaîne d'information LCI, déficitaire.

"Parmi les chaînes de la TNT 2005 et de la TNT 2012, seules trois d'entre elles ont atteint l'équilibre, BFM TV, Gulli et 6ter", note le CSA dans son étude.

A contrario, la chaîne d'informations BFM TV, devenue propriété du groupe de câble et de télécoms Altice après le rachat de NextRadioTV, affiche une bonne santé économique avec un résultat d'exploitation en hausse de 66% pour des revenus en progression de 13%.

Le groupe public France Télévisions a de son côté enregistré un résultat d'exploitation toujours négatif à 32,2 millions d'euros, mais en amélioration par rapport à 2015, pour des revenus en progression de 3,5%.

France Télévisions, qui rassemble les chaînes France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô, Outre-mer 1ère et franceinfo, représente, avec des revenus avoisinant 3 milliards d'euros en 2016, un peu plus de la moitié (52%) du chiffre d'affaires du secteur.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    28 décembre09:56

    Vous avez remarqué comme ils ont volontairement oublié des chaines dans l'offre France télé ? Faudrait pas tout lister le payeur d'impots pourrait trouver que c'est abusé, et ça l'est bien sur.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer