1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La « remontada » inespérée du PS en Haute-Garonne
Le Point13/03/2018 à 13:25

Joël Aviragnet revient de loin. Le député socialiste de la Haute-Garonne était le seul rescapé du tsunami qui avait emporté tous les autres sièges du PS aux élections législatives du printemps 2017 dans le département. Vainqueur avec seulement 91 voix face à un candidat de La République en marche, le maire de la petite commune d'Encausse-les-Thermes (700 habitants) pouvait paraître fragilisé par l'invalidation de son élection par le Conseil constitutionnel. Il n'en a rien été. Avec plus de 10 000 bulletins à son nom dimanche, le candidat du PS améliore de plus de 3 000 voix son score du premier tour. Une « remontada » encore plus spectaculaire que celle qui lui avait finalement permis de s'imposer sur le fil l'an dernier, dans la mesure où la participation a chuté sous la barre des 45 %. En clair, les militants d'un parti que l'on avait laissé moribond l'an dernier se sont remobilisés, et les électeurs qui lui avait fait faux bond sont retournés au bercail.

Les soupçons de fraude distillés par son adversaire n'ont pas eu de prises sur Joël Aviragnet, ancien éducateur spécialisé qui a découvert le Palais-Bourbon à la faveur de l'élection de Carole Delga, dont il était le suppléant, à la présidence de la région Occitanie en 2016. La présidente de région s'est fortement impliquée dans la campagne. Elle sera à nouveau dans son ancienne circonscription demain pour un dernier meeting. L'appui des barons...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer